Yuyu Hakusho

La version manga de Yuyu Hakusho n’était pas loin d’avoir sa place dans mon top 10 mangas mais elle avait finalement laissé sa place à l’autre série phare de Yoshihiro Togashi, Hunter X Hunter. Vous n’échapperez pas à ce billet sur l’intégrale de Yuyu Hakusho en deux coffrets chez Dybex, même si je sais que personne ne lira ces lignes. Et comme souvent, j’ai eu ces deux coffrets par l’intermédiaire de la collection Gold.

Cette version animée comporte 112 épisodes et retrace l’intégralité des 19 volumes que comporte le manga (même si la fin est légèrement modifiée). Après avoir vu l’intégrale d’Hunter X Hunter plusieurs fois, j’ai été amusé de retrouver quelques similitudes qui allaient jusque dans certains thèmes musicaux…

photos/animes/yuyuhakusho.1.jpgphotos/animes/yuyuhakusho.2.jpgphotos/animes/yuyuhakusho.3.jpgphotos/animes/yuyuhakusho.4.jpgphotos/animes/yuyu.0.jpgphotos/animes/yuyuhakusho.6.jpg

Cet anime a été diffusé pour la première fois au Japon entre 1992 et 1995, vous comprendrez donc que graphiquement, la série ne bénéficie pas des effets les plus récents. Mais malgré ça, il faut avouer que le résultat est plutôt plaisant même si les habituelles couleurs fades et vieillotes de l'époque sont de la partie.

L'univers de Yuyu Hakusho créé par Togashi est pratiquement aussi fouillé et réussi que celui de Hunter X Hunter. En 112 épisodes, l'histoire a de quoi bien s'installer et la petite troupe des personnages principaux est très attachante. Il est amusant de remarquer les ressemblances d'Hunter X Hunter avec cette oeuvre, aussi bien au niveau du physique des personnages que dans leur caractère. La version anime d'Hunter X Hunter apporte également son lot de similitudes par rapport au manga étant donné que certains thèmes sont très proches.

J'ai vraiment adoré me plonger dans cette version animée de Yuyu Hakusho mais je lui reproche principalement des inégalités dans le rythme des épisodes : certains combats sans grand intérêt durent trois plombes et d'autres qui sont capitaux sont expédié en un demi-épisode. Bon, on pourra également reprocher à cette série le fait qu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'une suite de combats incessants ; mais ce point est plutôt lié à une histoire de goûts.

Pour peu qu'on ne soit pas réfractaire à un scénario entièrement basé sur des combats et qu'on puisse faire abstraction d'une certaine répititivité, Yuyu Hakusho s'avère être une oeuvre à ne pas louper dans sa version papier et très sympa à regarder dans sa version animée. Hop hop, et voilà une critique baclée de plus avant notre départ au Japon.

Opening

Ending


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *