[Xbox 360] Gears of War 3 : je m’avoue vaincu…

Ne pas terminer un jeu, quel qu’il soit, est une chose vraiment difficile pour moi. Quand je parle de terminer un jeu, je parle seulement du mode « histoire ». Le reste ne m’intéresse finalement que très rarement et je préfère réserver mon temps de jeu en ligne aux MMORPG. Mais, pourquoi abandonner un jeu qui a reçu autant de bonnes critiques dans la presse ? Est-il mauvais malgré tout ?

Geow3

Synopsis

"L'action se déroule 18 mois après celle de Gears of War 21 et la perte de Jacinto, le dernier bastion humain. Une partie de la CGU, dont l'escouade Delta a trouvé refuge sur un navire nommé "Le Nid à Faucons". Marcus Fénix fait un rêve étrange au sujet de son père. A son réveil, le capitaine de bord demande à Marcus et à son compagnon de guerre Dominic Santiago mais également à Anya Stroud de le rejoindre pour leur signaler la venue du président Prescott, jusqu'alors disparu des terres de Sera. A son arrivée, le président remet à Marcus un enregistrement réalisé par son père Adam Fenix. Mais les ennuis ne tardent pas à arriver et le navire est soudainement attaqué. De son côté, Augustus "Cole train" Cole, accompagné de Damon Baird, Clayton Carmine et Sam Byrne, retourne dans sa ville natale d'Hanovre, à la recherche de vivres, là où jadis, il fut le héros incontesté de TrashBall. Un nouvel ennemi fait son apparition, il s'agit des "Lambents" (déjà aperçus dans Gears of War 1 et intégré à l'histoire à la fin du 2e épisode), commun aux humains et aux Locustes."
 
Source : Wikipedia
 
Mon avis
 
Non, je ne vois pas grand chose à reprocher à ce jeu et encore moins à son histoire principale, qui, même si elle n'est ni des plus élaborées ni des plus longues (7 à 8h maxi), est vraiment très amusante à suivre : je ne compte plus le nombre de fois ou j'ai éclaté de rire en attendant les répliques de Marcus Fénix et ses potes. Visuellement, le jeu est sublime. Il fait certainement parti des plus beaux jeux actuels : les petits gars de chez Epic Games nous ont pondu une véritable claque visuelle. En plus de ça, le jeu est fun à jouer et le gameplay est parfaitement équilibré.
 
Même si je ne suis pas spécialement intéressé par le multi sur ce genre de jeu, il faut avouer que le joueur en a pour son argent étant donné le nombre de modes de jeu proposés. Si on ajoute à ça la présence du mode coop en écran splitté, je ne peux que m'incliner devant ce jeu. C'est simple, mis à part quelques textures un peu grossières et une synchro labiale complètement foirée, ce jeu a tout pour plaire et il est clairement proche de la perfection.
 
Mais pourquoi m'arrêter en cours de route dans ce cas ?! Ben, malgré le plaisir monstrueux que je peux y prendre, Gears of War 3 fait malheureusement partie de ces quelques jeux qui me donnent la nausée : c'est simple, je joue pendant 15 minutes et j'ai la nausée pour le reste de la journée. Halo 3 et Halflife 2 me procuraient les mêmes sensations. Cet effet n'est donc pas nouveau mais c'est toujours aussi chiant de devoir abandonner un jeu passionnant…
 
En attendant, malgré toutes ses qualités, je n'ai pas pu me résoudre à le terminer (je me suis arrêté à 50% du scenario) et je l'ai donc troqué contre le dernier Super Mario 3D Land sur 3DS. Oui, le passage de Gears of Wars à Mario peut paraître hasardeux.
 
Bande annonce
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *