Quelques épisodes de Kaamelott Livre VI

Ca faisait maintenant un petit bout de temps que j’attendais d’aller assister à l’avant première de la saison 6 de Kaamelott. Cette avant-première, en présence d’Alexandre Astier et de son équipe, se déroulait donc au Grand Rex à Paris et se nommait « La nuit Kaamelott ». La séance de 19h étant complète depuis janvier, je me suis donc rabattu sur la séance de 11h ; séance ajoutée fin février.

Malgré les recommandations avisées de neojedi, je suis ni allé voir « Le chihuahua de beverly hills » mais j’ai préféré aller pour la première fois de ma vie au Grand Rex et j’ai donc assité à « La Nuit Kaamelott » à 11h du matin, cherchez l’erreur.

 
photos/premiere/kaamelott.6.jpgphotos/premiere/kaamelott.1.jpgphotos/premiere/kaamelott.7.jpg

 
I – Le Grand Rex
 
Je m'attendais à voir un cinéma resplendissant et j'ai été bien déçu sur ce point ; pour la partie extérieur en tout cas. En effet, comme les deux photos de bien mauvaise qualité présentes ici, vous remarquerez que l'extérieur n'est vraiment pas exceptionnel…
 
Une fois l'épreuve de la sécurité passée (oui, essayez de rentrer avec un camescope full HD à une avant première comme celle-ci : ils fouillaient réellement dans les sacs, heureusement que j'avais prévu le coup et que j'avais blindé ma saccoche de mangas si bien que le camescope était inaccessible), j'ai donc pu découvrir la grande salle : 2800 places réparties sur 3 étages, c'est autrement plus grand que les autres salles que j'ai pu voir jusqu'à maintenant. En gros radin que je suis (je n'ai jamais d'argent liquide), je n'ai pas donné de pourboire à la charmante hotesse qui m'a ammené jusqu'à ma place. Avant de prendre des photos, je suis allé voir un gorille en costard noir pour lui demander si les photos étaient autorisées :
 
Moi : "Bonjour !"
Vigile : "…" dit-il avec sa tête de con.
Moi : "Excusez-moi de vous déranger, mais est-ce que vous pourriez me dire si nous avons le droit de prendre des photos de la salle et des artistes une fois qu'ils seront présents s'il vous plait ?"
Vigile : "…" dit-il avec sa tête de con.
Moi : "Vous ne savez pas ?"
Vigile : "Pas caméra" dit-il avec sa tête de con.
Moi : "Et pour les photos, avons-nous le droit ?"
Vigile : "…" dit-il avec sa tête de con et un petit hôchement de tête signifiant peut-être "oui"…
Moi : "Ok, merci." (trouduc, connard, tête de con)
 
En plus, il sentait le rat crevé dans sa bouche : les deux mots qu'il m'a laché ont suffi à me faire reculer de 3 mètres. J'adore les connards comme ça. Suite à cette rencontre fort enrichissante, je me suis donc abstenu de prendre des photos de cette magnifique salle ; photos qui de toutes façons n'auraient pas rendu grand chose vu la pénombre.

II – Alexandre Astier
 
11h25 : Alexandre Astier arrive enfin sur scène sous les applaudissements des 2800 geeks présents dans la salle. La standing ovation étant terminée et les gens sortant tous leurs appareils numériques, je me suis risqué à prendre discrètement une photo avec mon camescope et comme vous pourrez le constater, une bonne femme a choisi ce moment pour foutre sa tête devant (bon ok, c'était pas de sa faute, mais j'étais énervé par le gorille). A ce moment là, je me suis dit  "c'est pas grave, je ferai des photos à la fin, j'ai pas envie de me faire confisquer mon camescope maintenant…".
 
Quelques vannes plus loin, il lance le départ de la projection et sort de la salle.
 
III – Livre VI
 
La projection débute et nous sommes partis pour 6 épisodes de 52 minutes chacun environ avec une pause tous les deux épisodes ; il restera donc 3 épisodes à découvrir sur M6 et/ou dans le coffret DVD.
 
Je ne dévoilerai rien de capital en disant que l'histoire de ce Livre VI se déroule 15 ans avant Kaamelott. Une grande partie de l'histoire se déroule à Rome. Nous découvrirons donc les différents protagonistes de la séries 15 ans avant des situations toujours aussi marrantes. Je ne dirai rien de plus afin qu'on ne me reproche pas de spoiler (tout ce que je viens de dire est visible sur les affiches promotionnelles, hein).
 
Comme je le disais, les épisodes , dont le format a été initié à partir du Livre V, durent environ 52 minutes. On notera la flagrante amélioration entre ces deux saisons au niveau du rythme et du découpage des évènements au sein d'un épisode. L'amélioration la plus impressionnante à mes yeux vient tout simplement des décors : on a par moment l'impression de se trouver devant la série américaine à très gros budget "Rome" ; bon ok, j'exagère un peu mais le résultat est vraiment bluffant. De même que les décors, les costumes sont tous très réussis et d'une finition exemplaire.
 
Les thèmes musicaux de la saison précédentes sont toujours présents et sont toujours aussi agréables à entendre. Je n'ai pas grand chose à redire à ce niveau là non plus. Le découpage des épisodes est vraiment bien réussi et l'histoire prend vraiment une grande importance. Bien qu'on laisse un peu de côté humour noir et l'ambiance sombre du livre V, les répliques et les personnages sont vraiment à mourir de rire.
 
Bref, j'ai passé 6 heures de bonheur et j'attends impatiemment la suite.
 
IV – Fin de projection
 
Le dernier épisode terminé, la salle -moi y compris- ne s'arrêtait plus d'applaudir en attendant le retour d'Alexandre Astier. Sauf qu'on ne l'a pas revu. Quelle déception ! On s'attendait vraiment à une séance de questions / réponses comme on peut en voir dans la plupart des avant-premières… Je suppose donc qu'il n'était pas disponible à la séance "ajoutée" de 11h comme il le serait ce soir à celle de 19h. Dommage et un peu décevant. La salle a commencé donc à se vider une fois que les gens ont réalisé qu'Alexandre ne viendrait pas…
 
La moitié de la salle restante s'exclamait "On en a gros ! Ouais, on a gros !" en boucle… =)
 
V – Lot de consolation
 
Quelques minutes plus tard, je me suis décidé à enfin quitter la salle et à la sortie, on pouvait croiser Jean-Christophe Hembert alias Karadoc ! Après de longues minutes de queue, je me suis donc fait dédicacer mon billet et j'ai pris une petite photo avec lui. Heureusement qu'il était là pour remonter le moral des fans un peu déçus qu'Alexandre Astier ne se soit pas radiné (pour rester dans le vocabulaire de la série) après la projection comme tout le monde s'y attendait.
 
On peut lire sur l'autographe "Amitiés à Bob de Karadoc" suivi d'un gribouilli en guise de signature, la classe… ^^
 
Kaamelott
photos/premiere/kaamelott.2.jpgphotos/premiere/kaamelott.3.jpgphotos/premiere/kaamelott.4.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.