[PSP] Final Fantasy VII : Crisis Core

En attendant le jour où Square-Enix daignera enfin nous sortir un remake de Final Fantasy VII, je me suis lancé dans l’aventure Crisis Core. Ce jeu est probablement l’un des derniers que je ferai sur PSP. Si seulement cette console avait d’autres jeux de la même trempe… Remarquez, la DS a plus de jeux, mais les bons se comptent sur les doigts des deux mains.

C’est parti pour mon test de Final Fantasy VII : Crisis Core !

 
photos/JeuxVideos/ff7cc.1.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.2.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.3.jpg

 
I – Synopsis
 
 
S'il y a un épisode de Final Fantasy qui a vraiment marqué les esprits, il s'agit du VII. Ce dernier a été décliné sous de multiples formes : jeux vidéo "spin off", anime, film d'animation… etc. Alors, s'il vous plait, messieurs de Square-Enix, faites nous le plaisir de sortir un remake sur les consoles actuelles !
 
Comme je le disais, en attendant, il est quand même plaisantde se replonger dans l'univers du VII. L'histoire de Crisis Core prend place 4 ans avant l'histoire originale, il s'agit dont d'une préquelle. Le personnage principal n'est pas Cloud mais le fameux Zack. On apprendra quels sont les liens qui unissent Zack et les autres personnages de la série comme Cloud, Aerith et Tifa…
 
Zack croisera la route de personnages tels que Sephiroth, Genesis et Angeal. On comprendra enfin tous les points restés sans réponse dans l'épisode VII. Le point central du scénario se situe pour moi dans l'action qui se passe à Nibelheim.
 
Ok, pour ceux qui ne connaissent pas l'univers de FFVII (ça existe des gens comme ça ?), ce que je dis n'a pas grand sens. Mais c'est justement important d'en avoir conscience : jouer à Crisis Core sans avoir terminé le FFVII d'origine serait vraiment du gachis tellement Crisis Core a pour but de répondre aux questions du VII. Je suis clair là ?
 
photos/JeuxVideos/ff7cc.4.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.5.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.6.jpg

 
II – Graphismes
 
 
C'est du très lourd ! La PSP est à un niveau rarement (jamais ?) atteind dans le monde des portables. Techniquement, les effets sont vraiment bluffants. Comme à l'accoutumée, les invocations sont extrêmement soignées : sans chargement, l'invocation commence avec une séquence en images de synthèse parfaitement raccord pour retourner sur l'explosion finale avec le moteur du jeu. Bref, c'est vraiment très joli.
 
Contrairement aux autres Final Fantasy, les combats se font directement dans les décors du jeu. Il n'y a pas de transition et se battre dans des décors aussi soignés est vraiment agréable…
 
Naturellement, toutes les cinématiques qui accompagnent le jeu sont fabuleuses et nombreuses. Celle de la fin est tout simplement magnifique et celle de l'après générique donne de l'espoir… ^^
 
photos/JeuxVideos/ff7cc.7.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.8.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.9.jpg

 
III – Bande son
 
Comme pour les graphismes, la bande son est très soignée. On est bien loin des morceaux midi qu'il y avait dans les anciens épisodes. On se retrouve avec les thèmes principaux remixés en death metal (ok, je suis pas certain de cette appellation, mais ça claque du slip en tout cas).
 
Et naturellement, les bruitages habituels et plaisants des Final sont bien présents.
 
photos/JeuxVideos/ff7cc.10.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.11.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.12.jpg

 
IV – Système de jeu
 
Si ce jeu a une faiblesse, elle se situe clairement au niveau du gameplay. Cet épisode se joue à la troisième personne : jusque là, rien d'anormal vous me direz. Mais contrairement à la plupart des Final Fantasy, cet épisode se joue en temps réel et le choix des actions se résume souvent à bourriner la touche "Attaque" et à lancer quelques soins de temps en temps. Il est vrai que je n'ai pas assez exploré les missions annexes pour avoir eu besoin de varier le style de jeu…
 
Mais le point le plus négatif vient surtout de l'aspect totalement aléatoire des combats. Je m'explique : il vous est impossible de prévoir quand Zack sortira une limite, c'est aléatoire via un système de roulette. De même, les invocations sont aussi aléatoires via le même dispositif. Idem pour les montées en niveau. Je ne m'explique pas une telle faiblesse de gameplay à ce niveau là…
 
Pour nuancer, le système de matéria est plutôt bien conçu. On peut fusionner les matérias entre elles pour en obtenir de plus puissantes ou des combinaisons intéressantes… Bref, c'est du FFVII légèrement simplifié.
 
photos/JeuxVideos/ff7cc.13.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.14.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.15.jpg

 
 
V – Conclusion
 
La durée de vie de cet épisode se situe entre 10 et 15 heures pour l'histoire principale et vous pouvez en ajouter 30 pour terminer à 100% les missions. C'est donc largement acceptable pour un rpg sur console portable !
 
Des graphismes sublimes, un scénario intéressant, des musiques qui déchirent, il ne manquait qu'un gameplay à la hauteur d'un bon Final pour en faire un jeu incontournable. Si ce jeu ne déroulait pas dans l'univers de FFVII, il n'aurait probablement pas le même intérêt…
 
Points faibles : Points forts :
– Le côté totalement aléatoire des combats !
– Le côté totalement aléatoire des combats !
– Le côté totalement aléatoire des combats !

– Graphismes et musiques sublimes
– Univers Final Fantasy VII
– Durée de vie

 

photos/JeuxVideos/ff7cc.16.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.17.jpgphotos/JeuxVideos/ff7cc.18.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.