[PS3] Dynasty Warriors 7

« Un guerrier est un homme qui dédie sa vie à une entité plus grande que lui-même, qu’il s’agisse d’une cause, d’une autre personne ou d’un idéal, et que celle-ci soit bonne ou mauvaise », telle est la description philosophique du guerrier. Paradoxe à lui seul, le guerrier est au cœur même de nombreuses interrogations soulevées par sa fonction. Bien loin d’un mercenaire qui combat pour l’argent ou d’un soldat qui touche sa prime à la fin du mois, avec le terme de « guerrier » viennent de nombreuses valeurs, comme le respect, la discipline, le sens du devoir, la loyauté, la bravoure, la fierté, l’honneur, et j’en passe.

A l'instar du célèbre si vis pacem para bellum, le guerrier combat pour ne plus avoir à le faire. Il est, de ce fait, l'agressé et non l'agresseur, se tenant prêt à donner sa vie pour préserver la paix et les idéaux qu'il protège. Le guerrier a également une morale, un code d'honneur, le préservant des éventuels débordements de violence et d'inhumanité pouvant accompagner sa fonction, et c'est là toute la différence entre ce que l'on appellerait, d'un point de vue manichéen, un "gentil" et un "méchant". Les guerriers sont, en bref, en perpétuel sacrifice de soi au nom d'un collectif, ce qui nous mène a souvent les qualifier de héros. Et des héros, il y en a eu un paquet à une certaine période de la Chine : l'Ere des Trois Royaumes, qui débute aux alentours du second siècle après Jésus Christ. Si cette histoire vous semble familière, c'est que vous avez probablement lu mes tests des précédents Dynasty Warriors. Une fois n'est pas coutume, Koei remet le couvert avec ce DW septième du nom, très attendu des fans de la série après la déception du 6. Que donne donc ce énième petit frère d'une longue série de jeux vidéo à la qualité controversée ? Par ici la visite !

photos/JeuxVideos/dw7.1.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.2.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.3.jpg

Conquer. Again. Always

L'histoire de ce Dynasty Warriors 7 est la même que celle de tous ses aînés : celle des Trois Royaumes, dont je vous fais ici un bref rappel. La Dynastie Han n'est plus que l'ombre d'elle-même, l'influence de l'Empereur diminue à vue d'oeil, et une sordide rébellion pointe le bout de son nez : Zhang Jiao, leader de la secte des Turbans Jaunes, cherche à faire tomber le pouvoir en place. Les seigneurs de guerre de tout le pays s'unissent contre lui, et parviennent à le faire tomber. Mais devant la faiblesse de l'Empire, chacun des chefs retournent à ses affaires personnelles, et c'est bientôt tout le pays qui est en proie au chaos et à la guerre. De ces innombrables conflits sortiront trois souverains : Cao Cao, Liu Bei et Sun Quan, fondateurs respectifs des royaumes de Wei (nord de la Chine), de Shu (sud-ouest) et de Wu (sud-est), qui se disputent l'unification du pays. Mais si ,habituellement, l'histoire n'allait pas plus loin que les affrontements entre ces trois-là, nous avons droit cette fois-ci à la suite de l'histoire : le royaume de Jin fait son appariton comme une nouvelle faction. Ce royaume n'est autre qu'une sorte de rejeton du Wei, fondé par Sima Yi, grand stratège du Wei, dont l'oeuvre fut ensuite continué par ses fils Sima Shi et Sima Zhao, pour au final déboucher, enfin, sur l'unification du pays sous le règne de Sima Yan, petit-fils de Sima Yi. C'est donc un nouveau pan de l'histoire que Koei rajoute à la période habituelle, pour notre plus grand plaisir ! Mais à part ça, qu'est-ce que ce DW 7 nous offre ?

photos/JeuxVideos/dw7.4.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.5.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.6.jpg

None Shall Pass

Etant donné que j'ai déjà parlé de la série Dynasty Warriors en détails, je vais me contenter de rappeler brièvement le gameplay : sélectionner un personnage parmis les soixantes (!) disponibles, et aller matraquer du soldat pour mener à bien vos batailles. Concept on ne peut plus simpliste, qui fait l'essence même des DW. Voyons donc quelles sont les nouveautés : Koei a laissé tomber le système de Renbu mis n place dans DW 6 pour revenir au système classique de combos, permettant de plus nombreuses variations de coups (en tout, six attaques chargées viennent compléter les coups simples). Nouveau système d'armes : maintenant, chaque personnage dispose de deux armes que vous pouvez choisir libremnt, sachant que chaque personnage à un type d'arme "EX", qui reste son arme de prédilection et avec laquelle il peut effectuer son attaque EX, combo dévastateur unique au personnage. Chaque arme est également customisable via un système de sceaux à aposer sur ces dernières, de façon à augmenter vos capacités comme bon vous semble. En d'autres termes, la seule différence entre deux combattants équipés d'une lance, par exemple, sera l'attaque EX. Dit comme ça, c'est un peu frustrant, mais au final, c'est beaucoup moins dérengeant que prévu, même si je persiste à vouloir un style de combat par personnage, comme dans DW 3, 4 et 5. Adieu le système d'xp, et bonjour une progression grâce aux objets ramassés en combat ou aux récompenses obtenues en Mode Conquête. Parlons justement des modes de jeu : adieu le Mode Libre (ce que je trouve, personnellement, un peu dommage), nous avons maintenant un Mode Conquête.

Ce dernier vous envoie sur un plateau de jeu sur lequel vous vous déplacer à volonté pour aller faire des escarmouches, accomplir des missions dans le but d'améliorer vos personnages, de gagner de nouvelles armes ou de nouvelles montures. Ce mode s'avère assez complet, même si je continue à regretter de ne pas pouvoir jouer n'importe quelle bataille de l'histoire avec n'importe quel personnage comme il était possible de faire dans les anciens opus. Le Mode Histoire, quant à lui, a été bien revisité. Maintenant, le personnage joué pendant telle ou telle bataille est imposée, ce qui permet, finalement, d'améliorer le côté mise en scène de l'aventure. De plus, certaines grandes batailles seront divisées en plusieurs parties : par exemple, l'Assaut de Chengdu avec le Royaume du Jin vous fera débuter avec Zhong Hui, puis vous contrôlerez Deng Ai pour la suite de la bataille. Ces noms ne vous disent rien ? C'est normal, il s'agit de nouveaux personnages. Pour les fameux nouveaux personnages, on trouve de tout : Bao Sanniang, la jeune fille naïve et frivole (Shu), Sima Shi, le stratège froid et calculateur (Jin), Jia Xu, le tacticien ayant causé la mort de Dian Wei (Wei), ou encore Ding Feng, la montagne au visage terrifiant et à la force colossale qui porte un grand intérêt à la poésie et la randonnée (Wu), et j'en passe. Mention spéciale à ce dernier et à Deng Ai (Jin), qui sont définitivement mes petits chouchous ! Entre celui qui colle purement et simplement des mandales et celui qui donne des grands coups de lance-foreuse géante, en voilà deux qui n'ont pas vraiment le sens de l'humour ! En bref, les personnages, nouveaux comme anciens, sont toujours aussi charismatiques et intéressants qu'à l'accoutûmée, promettant autant d'attachements que de sessions bottages de fesses comme on les aime !

photos/JeuxVideos/dw7.7.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.8.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.9.jpg

March Of Destruction

Techniquement, les DW n'ont jamais été très brillants. Malgré tout, les graphismes ont été revu à la hausse : s'il n'y a pas non plus de quoi s'extasier, c'est pas trop mal foutu, et il ne faut pas oublier que, vu le nombre d'ennemis à afficher à l'écran, des graphismes trop fins amèneraient leur lot de ralentissement. On déplorera par contre les envahissants temps de chargement
 qui peuplent le jeu. Côté musique, on reste toujours dans le délire "Japan Epic Flying Rock" : certaines compos sont de bonnes factures ("March Of Destruction", ou "Chengdu's Assault"), mais la plupart du temps, elles n'ont pas grand intérêt sans non plus être énervantes. Le gameplay, quant à lui, reste facile à prendre en main (il s'agit du button bashing habituel). Enfin, la durée de vie du soft est, par contre, incroyablement longue, surtout si vous êtes du genre à vouloir récolter toutes les armes, toutes les montures et améliorer tous vos personnages, cela vous prendra facilement plus de 70h de jeu. En bref, les problèmes typiques des DW sont toujours en place,même s'ils sont moins marqués qu'avant.

photos/JeuxVideos/dw7.10.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.11.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.12.jpg

Finally ?

Et bien, finally, ce Dynasty Warriors 7 ravira les fans et se place indubitablement comme le meilleur de la série. Pour une fois, Koei s'est efforcé d'apporter de la nouveauté au soft, avec une refonte graphique, un nouveau système de progression, d'armes, de nouveaux personnages élevant le casting à pas moins d'une soixantaine de bourrins et un mode Histoire bien plus immersif qu'avant. Seulement, ce DW restera dans les mains des fans et à peu de chances, à l'instar de ses aînés, de conquérir le coeur de nouveaux joueurs. En somme, une perle subjective, un gravier objectif (c'est beau ça non ?)

photos/JeuxVideos/dw7.13.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.14.jpgphotos/JeuxVideos/dw7.15.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *