[PS3] Assassin’s Creed II

Je n’en peux plus de… ne pas avoir de temps. J’ai terminé Assassin’s Creed 2 sur PS3 il y une bonne semaine et ce n’est que maintenant que j’en fais le test. Mais ce n’est pas ça le plus grave : il est sorti le 19 novembre dernier et j’ai mis une quarantaine de jours avant de le terminer ! Alors non, ne vous faites pas de faux espoirs, ce jeu n’est pas doté d’une fabuleuse durée de vie qui, même si elle est correcte, ne dépasse pas les 15 ou 20 heures de jeu. En temps normal, je termine un jeu de ce genre en 3 ou 4 sessions grand maximum, soit l’équivalent d’un week end… Rien ne va plus, même quand un jeu fabuleux comme Assassin’s Creed sort, je n’arrive pas à trouver du temps ! Avec le peu de temps que j’ai, est-ce bien la peine que je m’embête à faire réparer ma 360 en panne depuis plus d’un an ?

Le test du premier épisode de ce titre nous ramène plus de deux ans en arrière et j’avais été à l’époque totalement bluffé même si certains défauts venaient un peu entacher mon plaisir. Ces défauts sont-ils corrigés avec ce deuxième épisode ?

photos/JeuxVideos/assassinscreed2.1.jpgphotos/JeuxVideos/assassinscreed2.2.jpgphotos/JeuxVideos/assassinscreed2.3.jpgphotos/JeuxVideos/assassinscreed2.4.jpgphotos/JeuxVideos/assassinscreed2.5.jpgphotos/JeuxVideos/assassinscreed2.6.jpg

Alors oui, on peut sans soucis dire que les points les plus rédhibitoires du premier sont corrigés. En effet, pendant la quinzaine d'heure de jeu, je ne me suis pas ennuyé une seule fois et je n'ai pas eu la sensation de me faire arnaquer à refaire encore et toujours les mêmes missions : toutes les missions sont scénarisées et même si dans le fond, certaines peuvent se ressembler, j'ai toujours eu l'impression de vivre de nouvelles aventures en compagnie du nouveau assassin de ce deuxième opus, Ezio Auditore de Florence. Les nouvelles villes sont toujours aussi dépaysantes et j'ai tout simplement pris mon pied en courant sur les toits de Venise, Florence et autres bourgades Italiennes…

Le jeu gagne un peu en profondeur et permet une gestion un peu plus poussée de l'équipement : plusieurs set d'armures sont disponibles, de même pour les armes et différentes pièces d'équipement. Ce n'est pas encore au niveau d'un RPG, mais on est sur la bonne voie et c'est un très bon début.

Au niveau des choses améliorées, on notera que la durée de vie est légèrement supérieure au premier épisode mais ça reste tout de même très sommaire et les objets ultimes se récupèrent sans trop forcer. J'aurais vraiment apprécié plus de challenge à ce niveau. En parlant de challenge, même si je trouve le système de combat très bien pensé, je trouve un peu dommage que les combats soient si faciles : personnellement, je n'ai que très rarement éprouvé le besoin de me servir d'autre chose que de mes lames d'assassin… Espérons que le niveau de difficulté soit enfin réglable dans le prochain opus.

Si la modélisation des villes est à couper le souffle, on ne peut pas en dire autant de celle des personnages : le moteur 3D ne semble pas avoir évolué à ce niveau depuis le premier épisode. On pouvait trouver ça joli il y a deux ans, mais depuis d'autres jeux nous ont montré bien plus abouti et j'ai été un peu déçu sur ce point…

Vous l'avez compris, ce deuxième épisode corrige les plus gros défauts du premier épisode qui était déjà génial et il ne faudrait pas grand chose pour que le troisième épisode soit proche de la perfection. Oui, il faut bien dire que malgré ces quelques défauts restants, le jeu est bourré de qualités pour peu qu'on ne soit pas trop demandeur sur la durée de vie et le niveau de difficulté.

Trailer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.