Novembre: groupe du mois: Rammstein

Le mois de Novembre, quelle saloperie. Le froid nous dit bonjour dès le matin, renfonçant encore plus profondément nos faciès de postérieurs de babouin après une partouze aux allures de guerre civile dans nos draps chauds et douillets. On se rendort, on est en retard, on se dépêche, on renverse notre café sur notre chemise toute propre, on arrive à la bourre au boulot, et on se fait traiter de fainéant. Comme si cela ne suffisait pas à nous mettre de mauvaise humeur, notre instinct de survie nous dicte de nous enrouler dans notre écharpe, nous planquer sous notre bonnet. Le froid nous gèle tellement que l’on n’a même plus l’envie d’essuyer cette terrible goutte de morve qui nous pend au pif pour garder nos mains au chaud dans les poches. On a l’air con. Le stress de Noël arrive: les gamins veulent des jouets à la con qui coûtent la peau des rouleaux, Tonton Régis veut une Rollex qu’on ne pourra jamais lui offrir à moins de vendre ses organes et de prendre un crédit intergénérationnel, Pépé Marcel dit qu’il ne veut rien même si l’on sait pertinemment qu’il tirera la gueule si, effectivement, on ne lui offre rien, et Jason, l’abruti de punk de 17 ans que notre tante a enfanté, préfère « kiffer la wibe avec ses potes plutôt que de s’faire iech trop grave avec la mifa » alors qu’on lui file des thunes depuis qu’il a 4 ans sans même recevoir un petit « merci » en retour, thune qu’il dépense dans des albums de Tokio Hotel et en maquillage, parce que « la vie c’est trop d’la demer et que TH c’est trop des rebelles de la life qui s’coiffent comme des meufs, les gros oufs! ». Alors, chers lecteurs, pour pallier à ces différents évènements qui viennent avec le mois de Novembre et vous faire décompresser pour vous éviter un massacre familial et une hernie fiscale, je vous emmène en voyage: cap sur l’Allemagne! Charmant pays d’outre-Rhin, l’Allemagne est mondialement connue pour ses saucisses, sa bière et ses fours. Vous me direz, bande de chauvins, « ouaissss mais nous d’abord et bah on a le fromage, le pinard, les grèves et les collabos! ». Certes, mais dans notre douce France (pays de mon enfance), la « musique » se limite à M. Pokora, Diam’s et les 2Be3, qui chantaient « partir un jour », chanson qu’un de leur membre a d’ailleurs considéré comme un ordre céleste. Tandis qu’en Allemagne, on écoute de la musique d’hommes. Je vous vois déjà venir: « Tokio Hotel c’est d’la musique d’hommes? ». A vrai dire, il faut considérer les jeunes bambins qui jouent en play-back comme une erreur, une anomalie, à l’instar d’un certain Autrichien moustachu et court sur pattes qui avait prit le pouvoir il y a de cela plus de 70 ans. Si les TH sont une honte à ce pays et devraient être immolés avec leurs excréments et, surtout, leurs albums, il faut mettre en lumière un autre groupe de nos frères teutons: Rammstein. Un nom qui racle la gorge, qui nous cogne dans les oreilles comme un coup de marteau dans une usine de l’ex-RDA. Et bien, la sonorité du nom ne fait que vous mettre dans l’ambiance de cette formation germanique décalée, un poil provocatrice et surtout d’un second degré légendaire. Alors sortez vos bavaroises et vos chapeaux à plumes, préparez une bonne choucroute avec une bière (comme j’aime les femmes: brunes et amères), bref, mettez-vous dans l’ambiance (le premier qui ose sortir une croix gammée se verra affublé de mes organes génitaux sur le visage et de mes deux poings couverts de verre pilé dans les sombres méandres de son anus à la manière d’Excalibur dans le rocher: impossible à retirer sans la bénédiction des Dieux), on prononce la formule habituelle avant le décollage: un petit tour du proprio s’impose!

photos/Musique/nrammstein.1.jpgphotos/Musique/nrammstein.2.jpgphotos/Musique/nrammstein.3.jpg

Fiche technique

Line-up actuel: Till Lindemann (chant), Richard Zven Kruspe (guitare solo), Paul Landers (guitare rythmique), Oliver "Ollie" Riedel (basse), Christoph "Doom" Schneider (batterie), Christian "Flake" Lorenz (claviers)

Nombre d'albums: 6 albums

Style: Métal Industriel

Dates clés

1994: formation du groupe

1995: sortie de "Herzeleid"

1997: sortie de "Sehnsucht"

2001: sortie de "Mutter", puis crises internes. Richard quitte momentanément la formation pour s'occuper de son projet solo, Emigrate, puis revient avec Rammstein.

2004: sortie de "Reise Reise"

2005: sortie de "Rosenrot"

2009: sortie de "Liebe Ist Für Alle Da"

photos/Musique/nrammstein.4.jpgphotos/Musique/nrammstein.5.jpgphotos/Musique/nrammstein.6.jpg

L'avis de Choupy

Rammstein est un groupe très important à mes yeux. Tout d'abord, à titre personnel, parce que c'est ce groupe qui m'a fait basculer d'une période "d'errance musicale" au choix définitif du métal (même si mes préférences ont évolué, c'est Rammstein qui m'a jeté dans ce milieu), après les avoir découvert dans le film "xXx" (que vous adorez tous), dans lequel le groupe apparaît au début, interprétant la chanson "Feuer Frei!" en concert. Ensuite, j'ai été très longtemps un fan inconditionnel de Rammstein, ne jurant que par eux (jusqu'à ce que je découvre Black Label Society). Vous l'aurez compris, j'aime beaucoup Rammstein. Mais il est malgré tout assez délicat de vraiment les décrire, car leur style a beaucoup évolué au fil des albums. Ce qui fait leur force est avant tout leur originalité, qui découle de deux choses: l'emploi de sons électroniques, voire mécaniques, couplés merveilleusement avec un son de guitare lourd (d'où le nom de "métal industriel"), ainsi que l'utilisation de la langue Allemande, qui ne brille pas par sa fluidité et sa poésie (le fait de dire "je t'aime" en Allemand, c'est-à-dire "Ich liebe dich", passe pour une agression verbale au non-germanophone), mais dont la dureté s'accorde à merveille avec l'instrumentale, d'autant plus que Till chante avec une voix très grave et roule exagéremment les 'r'. Si le premier album, Herzeleid, reste pour moi le plus agressif et le plus "brut" de tous, on note déjà des changements à partir de Sehnsucht, qui seront confirmés avec "Mutter", où les sonorités sont un peu plus douces et harmonieuses, sans pour autant entraver la lourdeur de leur musique, qui en devient plus puissante (l'album "Mutter" est, pour moi, le meilleur). Et je me retrouve donc confronter au même problème qu'avec Alice In Chains: quelles vidéos publier? Quelles chansons peuvent bien caractériser Rammstein? Aucune, et c'est bien ça le problème. Je vous encourage donc, une fois de plus, à bouger vos gros culs suintant et d'aller écouter ce groupe sur Deezer ou sur Youtube. Mais trève de blablas, il est temps de rentrer dans du bon gros paté campagnard avarié et de se matter les vidéos!

photos/Musique/nrammstein.7.jpgphotos/Musique/nrammstein.8.jpgphotos/Musique/nrammstein.9.jpg

Anecdotes

– Rammstein fut accusé de nazisme car ils apparaissent torses nus sur la pochette de Herzeleid, interprété comme un hommage à la Race des Seigneurs (si ça, c'est pas un préjugé…)

– Un astéroïde découvert en 2001 par un astronome amateur français, a été baptisé "110393 Rammstein"

– Le groupe est aussi connu pour ses prestations scéniques: Till ayant son diplôme de pyrotechniciens, les fontaines de feu, lance-flammes et autres sont beaucoup utilisés en concert

– Le clip de "Pussy", chanson tirée de leur dernier album, contient des scènes pornographiques


VIDEOS

Mutter

Rein Raus, live

Mein Herz Brennt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *