Mars: groupe du mois: Nightwish

Aaaaaah la Finlande! Ses grands lacs, ses forêts de sapins, sa bière et ses vikings! Une ballade à dos de cheval aux alentours du Lac Boddom, la joie d’un feu de camp dans la forêt et d’une copulation sauvage dans un bosquet qui pique les fesses, c’est ça, le charme de la Finlande! Mais ce sympathique pays est aussi l’un de ceux où le Metal est le plus représenté (oui, en France, on aime les chanteurs ringards et les kékous bling bling dans le genre du tristement célèbre « groupe » Tragédie, aux paroles aussi fines et intelligentes qu’un chimpanzé découvrant les joies de la masturbation dans une peau de banane)… transition hasardeuse, je vous le concède, pour introduire (non, pas sexuellement) un groupe issu de cet Etat nordique: Nightwish. Si les formations que je m’étais efforcé de vous présenter jusqu’à maintenant relevaient plutôt d’un style gras et brute, Nightwish va trancher la tradition en apportant une touche de symphonie et de propreté. En choeurs pour la formule habituelle: « UN PETIT TOUR DU PROPRIO S’IMPOSE! » (je t’aime public!)

photos/Musique/nightwish.2.jpgphotos/Musique/nightwish.1.jpgphotos/Musique/nightwish.3.jpg

Fiche technique

Line-up actuel: Tuomas Holopainen (claviers), Marco Hietala (basse et chant), Emppu Vuorinen (guitare), Jukka Nevalainen (batterie), Anette Olzon (chant)

Nombre d’albums: 6 albums

Style: Metal symphonique

Petite biographie

C’est Tuomas qui est à la base de Nightwish, fondant le groupe en 1996, à l’origine avec Emppu à la guitare et Tarja Turunen au chant, puis rejoint durant l’année par Jukka à la batterie, la basse étant assuré par Emppu. En Novembre 1997 sort leur premier album, Angels Fall First, qui se place 31ème dans les charts finlandais. Un peu plus d’un an après la création du groupe, ils font une pause car Emppu et Jukka doivent faire leur service militaire, et Tarja doit finir ses études, temps pendant lequel leur label, se rendant compte du potentiel du groupe, décide d’étendre leur contrat à un album supplémentaire. En 1998, un nouveau membre débarque: Sami Vänskä, qui devent donc leur bassiste. La sortie de leur album Oceanborn jète littéralement le groupe dans les bras de la scène internationale en 1999, devenant disque d’or. Mais, courant 2001, Sami quitte le groupe, remplacé par Marco Hietala, bassiste chanteur de Tarot, assurant, en plus de la quatre cordes le rôle de chanteur secondaire. Les albums, DVDs et autres dates s’enchaînent, lorsqu’en 2005, Tarja, dont la puissante voix d’opéra était l’un des éléments piliers du groupe, est renvoyée. Il semblerait que son implication financière et physique au sein de la formation ce soit éteinte, raisons pour lesquelles les autres membres décidèrent de la renvoyer. Ce n’est qu’en 2007 qu’ils trouvent leur nouvelle chanteuse: Anette Olzon, qui fut plutôt bien accueillie par les fans. Dark Passion Play, album sorti en 2007, passe la barre des 100 000 exemplaires.

photos/Musique/nightwish.4.jpgphotos/Musique/nightwish.5.jpgphotos/Musique/nightwish.6.jpg

L’avis de Choupy

D’après moi, il y a deux Nightwish: l’ère Tarja, et l’ère Anette. En effet, les deux chanteuses sont foncièrement différentes: si Tarja disposait d’un organe surpuissant, d’un chant lyrique digne d’une diva, Anette a une voix plus "commune", un peu à la manière d’Amy Lee d’Evanescence. Seulement, je trouve que l’instrumental prend grandement en puissance avec Anette, alors qu’il avait tendance à s’effacer et à se faire tout petit face à Tarja. Personnellement, j’aime les deux "époques", qui révèlent toutes les deux une puissance et une mélodie envoûtantes. Rien à voir avec les gros bourrins issus du fin fond des Etas-Unis avec leurs énormes Gibson LesPaul branchées sur des Marshall qui vous secouent frénétiquement les burnes à chaque note: Nightwish est beaucoup plus orienté vers la symphonie, la douceur ou la puissance, mais toujours dans une propreté qui pousserait Mr. Propre et Swiffer à se couper les sacoches et se pendre par la marionette dans leurs garages. Je conviens que personne ici ne s’attend à ce que j’aime quelque chose de propre, qui ne sente ni la culotte de groupie pas fraîche, ni le poil pubien brûlé, ni la poufiasse remplie de sperme daubé et de vomi, ni le whisky coupé avec de l’essence, ni la transpiration nauséabonde d’un biker ivre mort frappant le front d’une jeune demoiselle avec ses organes génitales collantes de sueur, mais au contraire quelque chose qui respire le propre et l’harmonie. Bien loin des tâches d’huîle et d’éjaculations sauvages, Nightwish est ma petite touche de perfectionnisme, comme un petit string en dentelle au milieu d’un tas de caleçons marqués de traces d’excréments sortis à un moment inattendu et de flatulations graisseuses.

photos/Musique/nightwish.7.jpgphotos/Musique/nightwish.8.jpgphotos/Musique/nightwish.9.jpg

Anecdotes

– A la base, Nightwish devait être un groupe de musique intimiste, aux sonorités calmes, aux instruments acoustiques. Mais lorsque Tuomas découvrit la voix de Tarja, il décida d’accompagner la puissante cantatrice avec des instruments plus puissants

– Le DVD End Of An Era est un concert à Helsinki, concert à la fin dûquel Tarja fut renvoyé (un lien entre le nom du DVD et cet évènement?)

VIDEOS

Amaranth

The Siren (Live)

Slaying The Dreamer (Live)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *