Mars: groupe du mois: Johnny Cash

« Toutes les bonnes choses ont une fin ». Cette maxime pourrait parfaitement s’appliquer à l’artiste du mois, mais ce n’est pas dans cette optique que je m’en sers pour amorcer cette introduction. C’est avec un petit pincement au cœur que je vous annonce, chers lecteurs, que cette chronique sera la dernière des « groupes du mois« . Voilà précisément depuis Septembre 2008, soit depuis environ un an et demi, que je vous fais partager l’une de mes grandes passions, et mon admiration pour mes groupes et artistes favoris. C’était avec plaisir que je m’adonnais à mes logorrhées verbales, essayant d’aller toujours plus loin dans le mauvais goût, dans l’intro huileuse, dans les allusions graveleuses, dans tout ce qu’un être humain puisse écrire ou ne serait-ce que penser de plus infâme et de plus sordide. C’était avec plaisir que je bloquais mes samedis après-midi pour rechercher, rédiger, me délectant d’avance du simple fait de vous faire rire et de vous faire découvrir ceux qui ravissent mes tympans chaque jour que Dieu fait. C’était avec plaisir que j’entendais les éloges des lecteurs, ravis de lire des insanités. Mes insanités. C’était avec plaisir que je relisais mes chroniques, fier de ma capacité à vomir en flots continus les pires ignominies possibles, fier de pouvoir faire saigner les yeux des anges, fier d’être maudit à tout jamais par les éternels défenseurs du conformisme et du politiquement correct. C’était avec plaisir que je relisais vos commentaires, m’apportant la satisfaction que toute personne un minimum versée dans l’écriture recherche après avoir rédigé quelque chose de nouveau, la sensation de ne pas avoir fait des efforts pour rien. C’était avec plaisir que je regardais le nombre de visualisations sur mes chroniques, heureux d’apporter à notre bon vieux site toute la faune déséquilibrée que les mots-clés puissent ameuter. C’était avec plaisir que je recevais des compliments, des « ça m’a bien fait marrer tes conn’ries! », des « nom d’un chien t’es parti vachement loin là! », ou plus simplement des « j’ai beaucoup aimé ».

Toute cette démarche, tout ce travail, c’était avec le plus grand plaisir que je m’y adonnais, attendant impatiemment chaque début de mois pour voir mon travail lu, apprécié, commenté. Ou tout simplement reconnu. Ces derniers temps, les visualisations ont chuté, les commentaires les suivant dans leur descente. A titre d’exemple, celle de Février n’est même pas à 100 visualisations, et un commentaire trône, seul dans le froid du cyber-espace. C’est pour cette raison que j’ai décidé, non sans regrets, de mettre un terme à cette partie de mes chroniques. De dire adieu à cette partie de mon travail. De faire ma révérence avant que le rideau ne tombe sur ces 18 mois de bons et loyaux services. Mais l’heure n’est pas au deuil ni au mélodrame. Tel un comédien remontant une dernière fois sur scène, je veux briller au dernier acte. Tel un guerrier, je veux me ruer une dernière fois sur le champ de bataille, combattre comme un beau diable avant de périr bravement sous les coups d’innombrables ennemis dans un ultime rugissement bestial, au beau milieu d’une bataille qui s’avérait perdue d’avance. Je veux briller une dernière fois. Finir en beauté. C’est pour cela que cette chronique traitera du grand Johnny Cash, empereur de la country que vous connaissez sûrement tous. Et pour la dernière fois, je vous demande d’hurler la phrase habituelle: un petit tour du proprio s’impose!

photos/Musique/jcash.1.jpgphotos/Musique/jcash.2.jpgphotos/Musique/jcash.3.jpg

Fiche technique

Line-up actuel: Johnny Cash (guitare/ chant)

Nombre d'albums: pas moins de 143 albums!!!

Style: Country/ Folk/ Blues

photos/Musique/jcash.4.jpgphotos/Musique/jcash.5.jpgphotos/Musique/jcash.6.jpg

Dates clés:

– 1957: sortie de "Johnny Cash and His Hot and Blue Guitar"

– 1958: sortie de "Johnny Cash Sings the Songs That Made Him Famous"

– 1959: sortie de "The Fabulous Johnny Cash", de "Hymns by Johnny Cash", de "Songs of Our Soil" et de "Greatest Johnny Cash"

– 1960: sortie de "Johnny Cash Sings Hank Williams", de "Ride This Train" et de "Now There Was A Song"

– 1961: sortie de "Now, Here's Johnny Cash"

– 1962: sortie de "Hymns from the Heart", de "The Sound of Johnny Cash", et de "All Aboard the Blue Train"

– 1963: sortie de "Blood, Sweat and Tears", de "Ring of Fire" et de "The Christmas Spirit"

– 1964: sortie de " Keep on the Sunny Side", de "I Walk the Line", de "The Original Sun Sound of Johnny Cash" et de "Bitter Tears: Ballads of the American Indian"

– 1965: sortie de "Orange Blossom Special", de "Ballads of the True West", et de " Mean as Hell"

– 1966: sortie de "Everybody Loves a Nut" et de "Happiness is You"

– 1967: sortie de " Johnny Cash & June Carter: Jackson", de "Johnny Cash's Greatest Hits", et de "Carryin' on with Cash and Carter"

– 1968: Johnny Cash se marie avec June Carter. Sortie de "From Sea to Shining Sea", de "At Folsom Prison" et de "The Holy Land"

– 1969: sortie de "At San Quentin", de "Johnny Cash", de "Original Golden Hits, Volume I", de "Original Golden Hits, Volume II", de "Story Songs of the Trains and Rivers" et de "Got Rhythm"

– 1970: sortie de "Johnny Cash Sings Folsom Prison Blues", de "The Blue Train", de "Johnny Cash Sings the Greatest Hits", de "Johnny Cash and June Carter Cash: Jackson", de "Johnny Cash: The Legend", de "The Walls of a Prison", de " Sunday Down South", de "Showtime", de "Hello, I'm Johnny Cash", de "The Singing Storyteller", de "The World of Johnny Cash", de "Johnny Cash Sings I Walk the Line", de "The Rough Cut King of Country Music", de "The Johnny Cash Show", de "I Walk the Line – Movie Soundtrack",  et de "Little Fauss and Big Halsy – Movie Soundtrack"

– 1971: sortie de "Man in Black", de "Johnny Cash and Jerry Lee Lewis Sing Hank Williams", de "Johnny Cash: The Man, His World, His Music", de " The Johnny Cash Collection: Greatest Hits Volume II", de "Understand Your Man" et de "Original Golden Hits, Volume III"

– 1972: sortie de "A Thing Called Love", de "Give My Love to Rose", de "America", de "The Johnny Cash Songbook", et de "Christmas: The Johnny Cash Family"

– 1973: sortie de "The Gospel Road", de "Any Old Wind That Blows", de "Now, There Was a Song", de "The Fabulous Johnny Cash", de "Johnny Cash and His Woman", de "Sunday Morning Coming Down" et de "Ballads of the American Indian"

– 1974: sortie de "Ragged Old Flag", de "Five Feet High and Rising" et de "The Junkie and the Juicehead Minus Me"

– 1975: sortie de "Johnny Cash Sings Precious Memories", de "The Children's Album", de "John R. Cash", de "Johnny Cash at Osteraker Pirsion", de "Look at Them Beans" et de "Strawberry Cake"

– 1976: sortie de "One Piece at a Time" et de "Destination Victoria Station"

– 1977: sortie de " The Last Gunfighter Ballad" et de "The Rambler"

– 1978: sortie de "I Would Like to See You Again", de "Greatest Hits, Volume III", et de "Gone Girl"

– 1979: sortie de "Johnny Cash – Silver" et de "A Believer Sings the Truth"

– 1980: sortie de "Rockabilly Blues" et de "Classic Christmas"

– 1981: sortie de "The Baron" et de "Encore"

– 1982: sortie de "The Survivors", de "A Believer Sings the Truth, Volume I" et de "The Adventures of Johnny Cash"

– 1983: sortie de "Johnny Cash – Biggest Hits", de "Johnny 99" et de " Songs of Love and Life"

– 1984: sortie de "I Believe"

– 1985: sortie de "Highwayman"

– 1986: sortie de "Rainbow", de "Class of '55: Cash, Perkins, Orbison & Lewis", de "Heroes: Johnny Cash and Waylon Jennings", et de "Believe in Him"

– 1987: sortie de "Johnny Cash: Columbia Records 1958-1986", et de "Johnny Cash is Coming to Town"

– 1988: sortie de "Classic Cash" et de "Water From the Wells of Home"

– 1990: sortie de "Johnny Cash: Patriot", de "Boom Chicka Boom", et de "Johnny Cash: The Man in Black 1954-1958"

– 1991: sortie de "The Mystery of Life", de "Johnny Cash: The Man in Black 1959-1962" et de "Come Along and Ride this Train"

– 1992: sortie de "The Essential Johnny Cash"

– 1994: sortie de "American Recordings"

– 1995: sortie de "Highwaymen: The Road Goes on Forever"

– 1996: sortie de "Unchained" et de "Johnny Cash: The Hits"

– 1998: sortie de "VH1 Storytellers: Johnny Cash and Willie Nelson", de "Johnny Cash at Folsom Prison and San Quentin", de "Johnny Cash: Crazy Country", de "Johnny Cash: Timeless Inspiration" et de "Johnny 99"

– 1999: sortie de "Johnny Cash: Super Hits", de "Johnny Cash and Carl Perkins: I Walk the Line/Little Fauss and Big Halsy", de "Just as I am", de " Rickabilly Blues", de "Cash on Delivery: A Tribute", de "The Legendary Johnny Cash", de "Johnny Cash and June Carter Cash: It's All in the Family", de "ohnny Cash at Folsom Prison" et de "Sixteen Biggest Hits"

– 2000: sortie de "Return to The Promised Land", de "Love, God and Murder", de "At San Quentin", de "Super Hits" et de "American III: Solitary Man"

– 2001: sortie de "Sixteen Biggest Hits: Volume II"

– 2002: sortie de "American IV: The Man Comes Around"

– 2003: le 15 mai, June Carter décède d'une complication chirurgicale. Sortie de "Unearthed". Le 12 septembre, c'est au tour de Johnny Cash de mourir, quatre mois après son épouse

– 2004: sortie de "My Mother's Hymn Book" à titre posthume

– 2006: sortie du double album "At Folsom Prison/ At San Quentin"

photos/Musique/jcash.7.jpgphotos/Musique/jcash.8.jpgphotos/Musique/jcash.9.jpg

L'avis de Choupy

Que dire du roi de la Country? La simple vision de l'incroyable densité de sa discographie mérite le respect éternel devant tant de travail (la drogue a sûrement aidé…). Tantôt énergique, tantôt calme, tantôt nostalgique ou mélancolique, Johnny Cash est passé par de nombreuses émotions, comme par de nombreux sujets. Il a laissé une marque indélébile sur la scène mondiale, et est sûrement parti rejoindre sa bien-aimée trop tôt. J'ai personnellement un petit faible pour les chansons de "fin de vie", qui sont certes beaucoup plus tristes, mais que je trouve beaucoup plus prenante (Hurt, God's Gonna Cut You Down…). Je trouve sa voix vieillie plus émotive que lorsqu'il était plus jeune, et les compositions me semblent plus travaillées. Mais trève de blabla, passons directement aux vidéos, en espérant que cette ultime chronique "groupe du mois" vous a plu, à bientôt pour de nouvelles aventures!

VIDEOS

Hurt

God's Gonna Cut You Down

Ghost Riders In The Sky – Live

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *