Mai: le cocktail musical du mois

Mais qu’est-ce qu’en est-il de nom de Dieu que c’est quoi ça? C’est sûrement la question qui vous vient à l’esprit à la vue de ce titre on ne peut plus perturbant. Comme vous le savez, j’ai mis un terme à la série des « groupes du mois », face au manque d’intérêt que ces chroniques suscitaient, et c’était avec la mort dans l’âme que j’avais décidé d’endormir l’animal avide d’immondices qui sommeillait en moi. Et bien, je vous le dis fièrement, la bête a faim. Très faim. Tellement que cette salope m’a remis sur la voie de la débauche lyrique. C’est ainsi que je reprend les armes contre le conformisme et les bonnes manières, portant haut la bannière tâchée à grands coups d’innommables fluides corporels du clan des dégueux. Mais alors, tout sera comme avant? Et bien non, cher public, j’ai de nouvelles armes, et notamment un nouveau format de chronique. En effet, si vous parler d’un groupe par mois dans les détails me prenait un temps non négligeable en recherche et ne pouvait intéresser tout le monde, j’ai donc décidé de vous concocter de petits « cocktails » musicaux, d’où le nouveau nom des chroniques. Ainsi, je vous livrerai chaque mois cinq vidéos d’univers musicaux différents (tout en restant dans ce qui me plaît, car ici je suis le patron et surtout, je vous emmerde), le tout agrémenté de mes petits commentaires personnels sur le pourquoi du comment de la chose (vous voyez?), et bien entendu, une bonne grosse sauce au vomi par-dessus ce joli petit mélange d’horreurs. Et comme les chroniques changent, alors la phrase consacrée change également! Adieu le « un petit tour du proprio s’impose », et bonjour un petit hommage à de nombreux rockers ainsi qu’au catcheur Stone Cold Steve Austin auquel je vous demanderai de répondre devant votre petit écran (tant pis si vous avez l’air con, vous avez l’habitude): GIMME A HELL YEAH! (et là, vous devez gueuler « HELL YEAH! », ok?)

Curtis Stigers and The Forest Rangers- John The Revelator

Commençons donc avec un bon fuckin' Blues! Il s'agit de "John The Revelator" (originale de "Blind" Willie Johnson) interprétée par Curtis Stigers et The Forest  Rangers, chanson présente dans l'ultime épisode de la saison 1 de la série Sons Of Anarchy. A vrai dire, cette chanson me donne envie de picoler comme un trou sous un Soleil de plomb au beau milieu du Nevada, tout en crachant des glavios dignes de ceux d'un bison qui a la pâteuse et en flinguant à coup de canon scié le pauv' clampin qui s'est paumé et qui venait gentimment demander son chemin. Un bon morceau comme on en voudrait plus!

Saxon- I've Got To Rock To Stay Alive

Et pour continuer, un bon gros Hard Rock qui pue les années 80 à plein pif! Cette vidéo est une exclue au sens où cette version de la chanson n'est sur aucun CD. En effet, si la chanson est du groupe Saxon, ils ne sont pas seuls ici: il y a avec eux Lemmy Kilmister, leader de Motörhead (et, accessoirement, Apôtre du Rock n'Roll), Angry Anderson, chanteur de Rose Tattoo, Andi Deris, chanteur de Helloween, et enfin, bien entendu, tout le groupe Saxon. Cela fait longtemps que cette chanson me fait groover comme un dingue! La qualité des chanteurs est indéniable, et même la voix brisée de Lemmy, qui habituellement est plutôt en mode "mitrailleuse", a ce groove qui pourtant est diamétralement opposé au chant qu'il emploie avec Motörhead! Messieurs, chapeau (de cowboy)!

Rammstein- Ich Tu Dir Weh

Passons maintenant à un bon petit Metal Industriel de nos amis d'Outre-Rhin! Il s'agit du dernier clip de Rammstein, celui de la chanson Ich Tu Dir Weh (oui je sais, ça s'éternue comme titre), tirée de leur dernier album Liebe Ist Für Alle Da (dites-le vite, on n'entendra pas que vous savez pas l'prononcer). Pourquoi cette vidéo? Tout simplement parce que Rammstein est le groupe qui m'a fait virer vers le monde du Metal, avec leur chanson Feuer Frei (oui, encore) que j'ai découverte dans le film xXx, et que j'aime ce qu'ils font, et encore une fois, que j'vous emmerde.

Lamb Of God- Walk With Me In Hell (Live)

Passons à du lourd, du très lourd. Ne vous fiez pas au nom du groupe, car ils sont bien loins d'être de tendres agneaux. Dans l'genre bourrin, Lamb Of God est bien placé avec ce chanteur psychotique à la voix ravageuse et au vocabulaire implacablement développé. D'ailleurs, difficile de qualifier le style du groupe, donc je me complais moi-même à le qualifier de "Dans Ta Gueule Metal". Pendant les concerts, le petit pogoteur trouvera vite de vaillants adversaires contre qui il ne tiendra pas cinq secondes avant d'être piétiné par une horde de Crop Circlemen avides de boucheries. Ca donne envie hein?

Homeless Mustard- Creep

Finissons en douceur et en émotions. Voici une reprise de Creep de Radiohead. Ouais, et alors? Korn l'a déjà fait! Oui mais ta gueule public, laisse-moi finir. Mustard est un sans-abri invité dans une émission anglaise, pendant laquelle il va interpréter bon nombre de chansons. Si la performance instrumentale ou vocale n'est pas non plus à en chier partout, c'est surtout l'émotion qu'il véhicule qui m'a boulversé (oui oui, j'ai un coeur, et pour la troisième fois, j'vous emmerde). Le pauv' type qui n'a rien chantant une chanson d'amour, avec sa voix erraillée (l'alcool y est sûrement pour quelque chose) et sa guitare, rien d'autre. Et ça, c'est beau. Et j'vous emmerde (fallait bien finir joliment hein!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *