Le manga du mois : Sun-Ken Rock

Tout comme le mois dernier, cette chronique voit le jour au dernier moment. J’ai décidé d’alterner un mois sur deux entre un titre incontournable (Fullmetal Alchemist le mois dernier) et un manga plus… « coup de coeur » dirons-nous. Et ce mois-ci, je vais m’attaquer au très drôle Sun-Ken Rock de Boichi (oui, c’est le nom de l’auteur).

Sun-Ken Rock

Fiche technique

Sun-Ken Rock V1
 
Titre français : Sun-Ken Rock
Titre Japonais : Sun-Ken Rock
Titre Japonais : サンケンロック
Dessinateur / Scénariste  : BOICHI
Catégorie : BOICHI
Volumes sortis en France : 12 (en cours)
Editeur France : Doki-Doki
Prix de vente : 6.95€
Volumes sortis au Japon : 14 (en cours)
Editeur Japon : Shônen Gahôsha
Genre : Ecchi, Comédie, Arts martiaux

Synopsis

"Kitano Ken, un jeune japonais, débarque à Séoul avec un seul but : devenir agent de police comme Yumin, la fille qu’il aime. C’est le début pour lui d’une succession de galères… Alors qu’il pleure son désespoir au comptoir d’un resto ambulant, des mafieux viennent s’en prendre au patron. Le sang de Ken ne fait alors qu’un tour et les coups de poings volent ! Ce que Ken ignore, c’est que Tae-soo, le boss d’un gang de quartier, a apprécié sa réaction et ses qualités de combattant. Il compte bien l’enrôler dans sa bande. Bastons, jolies femmes et costards de marque : pour Ken, c’est le début d’une nouvelle vie mouvementée… et pleine d’humour !"

Source : Wikipedia

Mon avis

Le héros, Kitano Ken, vous fera forcément penser à Onizuka du célèbre manga GTO et ce aussi bien dans le fait qu'il soit incroyablement fort (oui, difficile de croire que Onizuka est humain étant donné les coups et les chutes qu'il se mange…) mais aussi qu'il soit complètement débile ou encore qu'il défende des bonnes valeurs. Si les ressemblances sont frappantes au niveau de l'humour général de l'oeuvre, le parallèle s'arrête là puisque nous avons là une oeuvre originale sur bon nombre de points et que les personnages de Sun-Ken Rock n'ont rien à voir avec ceux de GTO.

Graphiquement, c'est tout simplement très beau. L'auteur alterne entre des plans magnifiques et des cases en SD complètement délirantes. Les filles sont sexy même si leurs formes sont souvent beaucoup trop exagérées ; rien de génant à ce niveau, le style renforce généralement la drôlerie de la situation. Pour avoir lu d'autres mangas de Boichi (notamment Space Chef Caisar), on se rend vite compte que le héros principal est le même visuellement dans tous ses titres : mais qu'importe, ce n'est pas un problème, le style visuel est maîtrisé et Kitano Ken a tout simplement la classe.

On pourra reprocher au titre de sombrer trop facilement dans le Ecchi à de nombreuses reprises : c'est certes amusant de pouvoir se rincer l'oeil tout en se marrant mais il n y a pas forcément besoin d'aller si loin (ça peut même parfois devenir génant de lire ça en extérieur suivant les volumes). Les bouquins sont vendus sous plastique, vous comprendrez pourquoi en les lisant. Même si ça restait amusant, Sun-Ken Rock s'est un peu égaré en oubliant la partie "combat" le temps de 2 ou 3 volumes, mais depuis le volume 11, le titre revient à sa source pour notre plus grand plaisir : du combat, de l'humour décapant et du sexe.

Si vous avez envie de vous marrer et que vous n'êtes pas trop réfractaire à voir quelques scènes assez chaudes dans chaque volume (oui, je sais, peu de personnes sont réfractaires à ça, bien au contraire), je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur cette série. Personnellement, c'est clairement l'un des mangas actuels qui me fait le plus rire et j'attends impatiemment la sortie du prochain volume le 12 avril prochain.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *