Le manga du mois : Fullmetal Alchemist

Je vous vois venir mais je suis toujours dans les temps pour cette édition du Manga du mois de décembre. Me voilà rentré de quelques jours à Châtillon et je vais essayer de reprendre un peu mon activité sur ce site (entre deux sessions de Star Wars TOR). Pas de risque ce mois-ci puisque je m’attaque à une valeur sûre dont la qualité n’est plus à démontrer : Fullmetal Alchemist de Hiromu Arakawa aux éditions Kurokawa.

FMA

Fiche technique

FMA V1
Titre français : Fullmetal Alchemist
Titre Japonais : Hagane no Renkinjutsushi Fullmetal Alchemist
Titre Japonais : 鋼の錬金術師
Dessinateur / Scénariste  : Hiromu Arakawa
Catégorie : Shonen
Volumes sortis en France : 17 (terminée)
Editeur France : Kurokawa
Prix de vente : 6.50€
Volumes sortis au Japon : 27 (terminée)
Editeur Japon : Shonen Gangan
Genre : Aventure, Action, Fantastique

Synopsis

« Dans le pays d’Amestris, pays où l’Alchimie est élevée au rang de science universelle, deux frères, Edward et Alphonse Elric parcourent le monde à la recherche de la légendaire pierre philosophale dans le but de retrouver leurs corps perdus. Leur père, Van Hohenheim, les a quittés il y a de cela des années, et leur mère Trisha Elric meurt quelques années plus tard d’une maladie, laissant ses deux jeunes enfants derrière elle. Un an plus tard, les deux frères tentent de la faire revenir grâce à l’alchimie, bravant la loi qui interdit formellement la transmutation humaine. Ils en payeront le prix fort. Edward, l’ainé, perdra sa jambe gauche, son petit frère perd son corps tout entier. Ed sacrifiera son bras droit en scellant l’âme de son petit frère Alphonse dans une armure. Edward décide de s’engager dans l’armée à l’âge de 12 ans en tant qu’Alchimiste d’État, réussit l’examen haut la main et obtient son nom d’alchimiste, le Fullmetal Alchemist. Avec les avantages d’alchimiste d’état et leurs recherches, les deux frères chercheront au péril de leur vie la pierre mythique qui leur rendra ce qu’ils ont perdu, mais le secret de la Pierre Philosophale est bien gardé.« 

Source : Wikipedia

Mon avis

Ce manga ne s’est terminé que récemment (il y a environ deux ans au Japon) et il dispose déjà de deux adaptations en animes, dont j’avais déjà parlé sur ces pages : une version sympathique mais pas très fidèle et une plus récente, excellente et bien plus fidèle. Aujourd’hui, je vais parler du support original et comme je le disais en introduction, je ne prends aucun risque avec ce manga du mois dans la mesure où ce titre fait maintenant partie des incontournables.

Du point de vue graphique, FMA affiche des dessins vraiment agréables à l’oeil sans chercher à aller trop loin dans la complexité pour autant. Le style peut paraître un peu rondouillard ou simpliste à première vue mais le dynamisme des combats et des scènes d’action nous en met quand même plein les yeux. Les personnages sont tous bien reconnaissables et en plus d’un background bien développé, ils disposent tous de leur propre identité visuelle.

Une des forces de ce manga vient incontestablement de son scénario construit du début à la fin. C’est assez rare de voir qu’un titre va dans le même sens depuis le début et c’est réellement appréciable de se dire que l’ensemble est globalement cohérent. Du côté de la psychologie des personnages, c’est du tout bon également et l’univers dans lequel évoluent nos héros est tout simplement riche et passionnant : au cours de ces 27 volumes, on suit les aventures des frères Elric en priorité mais on s’attache facilement à une quinzaine de personnages très importants (et on doit monter à une quarantaine de personnages secondaires).

L’humour omni-présent ne limite en rien l’intensité dramatique de certains passages ; pour ma part, je ne suis pas allé jusqu’aux larmes dans Fullmetal Alchemist, mais les émotions sont bien présentes. Riche, amusant et passionnant, le titre étant en plus doté d’une fin tout à fait satisfaisante, je ne vois aucune raison m’empêchant de vous le conseiller fortement.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *