Le comics du mois : Y, le dernier homme

Y le dernier homme est une mini série de 10 tomes dont le dernier a été publié en France au mois d’avril. Je vais à nouveau profiter de l’intro pour continuer de vous présenter les différents éditeurs de BD US. La série de ce mois-ci, est publiée par DC comics par l’intermédiaire de son label Vertigo.

Ce label a été créé au début des années 90 afin de regrouper les titres  "matures/indépendants" de l’éditeur. C’est principalement le succès de Watchmen et de V pour Vendetta qui l’ont poussé à adopter cette stratégie. Cela permet également de distinguer les séries autonomes de celle qui suivent la continuité du DC Universe (dans lequel on retrouve entre autre Batman, Superman, Flash, Wonder Woman…).

Le scénariste d’Y le dernier homme est Brian K. Vaughan. Il a fait parti des scénaristes de Lost depuis la saison 3. C’est lui qui a crée les Runaways/Fugitifs de Marvel (qui ont été repris après son départ par Joss Whedon). En 2008, il a reçu l’Eisner Award  équivalent des Oscars dans le monde des comics) de la meilleur série pour Y le dernier homme. Il a également reçu l’Eisner Award du meilleur auteur en 2005 pour ses travaux sur Y le dernier homme, Runaways, Ex Machina et Ultimate X-men.

photos/Comics/fy.2.jpgphotos/Comics/fy.3.jpgphotos/Comics/fy.4.jpg

Fiche technique

Y
 
Titre : Y the last man
Scénariste : Brian K. Vaughan
Dessinatrice : Pia Guerra
Prix : 13€

Editeur VO : DC Comics – Vertigo
Editeur VF : Panini Comics
Volumes sortis : 10 (terminé)

Sysnopsis

"Pour Yorick, jeune artiste de l’évasion, chômeur, actuel maître d’un capucin mâle indiscipliné baptisé Esperluette, et amoureux d'une splendide blonde (Beth) qui se balade en Australie, tout va bien jusqu’au jour où il se décide à la demander en mariage au téléphone. C’est alors que pour une raison inconnue, que plusieurs évènements simultanés pourraient expliquer, tous les mâles meurent. Tous ? Non, car dans le chaos qui s’ensuit, Yorick et Esperluette doivent survivre, à la recherche d’une solution, alors que les femmes se réorganisent pour vivre sans les hommes."
 
Source : wikipedia
 
photos/Comics/fy.5.jpgphotos/Comics/fy.6.jpgphotos/Comics/fy.7.jpg


L'avis de Guigui
 
Le scénario développé par Vaughan est tout simplement génial ! L’intrigue est vraiment très bien menée. L’auteur sait où il va et comment il veut finir son histoire (dés le départ le nombre d’épisodes avait été prévu) et ça se sent. Le tout est véritablement maitrisé. Vaughan réussi à nous montrer les réactions des gouvernements (du moins ce qu’il en reste) face à ce cataclysme tout en centrant le récit sur Yorick. Il évite les clichés et développe des personnages intéressants et profonds. La dynamique de groupe entre Yorick, l’agent 355 et le Dr. Mann est vraiment sympa.
 
Comme point de départ, non seulement environ la moitié de la population est morte en une fraction de seconde mais en plus la question de comment va-t-on continuer de survivre se pose. Il n’y a plus d’hommes mais il n’y a plus d’animaux mâles. Toutes les espèces sont en voie d’extinction. Les problèmes de survie sont imminents. De plus, la mort de tous les hommes a causé beaucoup de dommages collatéraux. Des avions qui s’écrasent, des accidents de voitures en pagaille et aussi un nombre impressionnant de cadavres à nettoyer (mais pas grand monde dont c’est le métier). Les gouvernements sont complètement chamboulés. Les statu quo et jeux de pouvoir du monde entier changent radicalement. Je vous laisse imaginer les enjeux que Yorick et Esperluette représentent.
 
Vaughan se sert avec brio de son histoire pour critiquer les sociétés dans lesquels nous vivons (en particulier le sexisme mais également la technologie et la bioéthique). Le style graphique de Y le dernier homme est très épuré et efficace. Chose suffisamment rare pour être mentionnée, le dessin est assuré par une dessinatrice.
 
Le titre de la série perd un petit peu de son charme en passant en VF. Le "Y" de "Y the last man" fait référence au chromosome Y, à la première lettre du prénom de Yorick et au mot "pourquoi" (Y et why sont phonétiquement identiques). A l’instar de Walking dead, il est difficile de décrire plus en détail cette série sans la spoiler. Pour ceux qui seraient intéressés, le premier épisode de la série peut être téléchargé gratuitement à l’adresse suivante : dccomics.com
 
Et pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincu, Y le dernier homme a été décrit par Stephen King comme : "The best graphic novel I’ve ever read".
 
photos/Comics/fy.8.jpgphotos/Comics/fy.9.jpgphotos/Comics/fy.10.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.