Le comics du mois : The Boys

Ce mois ci j’ai décidé de vous présenter une série que certains d’entre vous connaissent déjà : The Boys. Cette série est irrévérencieuse, trash et vraiment marrante.

Note de Bob : l’introduction est un peu courte. Une phrase de plus, et ça aurait été parfait pour la mise en page. ;-)

photos/mangas/theboys.guigui.1.jpgphotos/mangas/theboys.guigui.2.jpgphotos/mangas/theboys.guigui.3.jpg

Fiche technique

The Boys
 
Titre : The Boys
Scénariste : Garth Ennis
Dessinateur : Darick Robertson
Genre : Fantastique
Editeur VO : Dynamite Entertainment
Editeur VF : Panini Comics
Volumes sortis : 6 (en cours)

Prix : 11€

Synopsis

"Dans un monde où les super-héros sillonnent le ciel ou rôdent dans la nuit, quelqu’un doit faire en sorte qu’ils ne dépassent pas les bornes. Et ça, c’est le boulot de Billy Butcher, du P’tit Hughie, de la Crème, du Français et de la Fille. Les petits gars de la CIA, une équipe de gens dangereux. Ca tombe bien, puisqu’ils luttent contre la force la plus redoutable de la Terre : les gugusses à super-pouvoirs. Certains super-héros doivent être surveillés. D’autres doivent être contrôlés. Et certains, parfois, doivent dégager. C’est là qu’interviennent nos p’tits gars."

photos/mangas/theboys.guigui.4.jpgphotos/mangas/theboys.guigui.11.jpgphotos/mangas/theboys.guigui.6.jpg

L’avis de Guigui :
 
Garth Ennis part de l’hypothèse qu’il n’y a aucune raison pour que ce ne soit les gentils timides à la Peter Parker qui récupèrent des pouvoirs. Il se demande ce que les univers de super-héros seraient si c’était les Stupid Spoiled Whore à la Paris Hilton et les membres de l’exaspérante génération Kikoolol qui se retrouvaient dotés de pouvoirs. 
 
Résultat, on prend un plaisir malsain à regarder les Boys les remettre dans le droit chemin. Surtout qu’avec Ennis, les méthodes sont plus qu’expéditives. Les héros de the Boys ont un sacré tempérament et une bonne dose de charisme. Mention spéciale à Boudin d’Amour (Love Sausage en VO) qui mériterait d’apparaître plus régulièrement. Ce personnage est le père spirituel de notre Choupy Krieg. La ressemblance est impressionnante ! Maintenant, on connaît la kryptonite de Choupy : les gros nibards. Une érection massive l’empêchera de se déplacer… 
 
Dans The Boys les héros de DC et Marvel en prennent méchamment pour leur grade. Revu et corrigé par Ennis, le JLA devient les Sept (Seven) avec leurs méthodes de recrutement si particulières. Les liens entre Batman et Robin sont beaucoup plus conformes à ceux dénoncés par Wertham dans Seduction of Innocent. Les X-men et leurs multiples séries dérivées  deviennent les G-men, G-Force, G-Style, G-Wiz G-Class, G-Coast… Les étudiants ont des mœurs biens différentes de ceux de l’institut Xavier !
 
Graphiquement la série est très inégale. C’est véritablement son point faible. Elle commence très fort mais dans certains volumes, elle alterne entre le très bon et le très médiocre. C’est vraiment dommage. J’aurais préféré un rythme plus lent et une collection impeccable plutôt que des numéros inégaux et des recours malheureux à des artistes fill-in. Heureusement, au scénario, Ennis ne faiblit pas et nous livre sa vision si particulière du monde des super-héros.
 
Pour vous donner une idée de ce à quoi ressemble la série voici quelques extraits de dialogues :
 
Cette scène se passe dans un comic shop.
 
Le vendeur : "Excusez-moi… Je me demandais si je pouvais, messieurs, vous poser une petite question personnelle…"
L’un des clients : "oui ?"
Le vendeur : "Avez-vous vu, à l’intérieur ou sur la vitrine, un quelconque panneau pouvant donner à penser que vous étiez dans une bibliothèque, ici ?"
L’autre client : "Euh… non ?"
Le vendeur : "Alors qu’est ce qui vous fait croire que vous pouvez lire ces foutus putains de bordel de bouquins sans passer d’abord à la caisse, branlouzes ? Ca fait une foutue putain de demi-heure que vous avez vos mains moites dessus, que vous faites des taches dessus et que vous racontez vos conneries ! Et quoi ? Je suis sensé vous écouter sans plus rien dire, en plus ?"
Le premier client : "Euuuh …»
Le vendeur : "Dégagez de là ! Dégagez ! Et si vous revenez ici, je vous viole tous les trois avec une figurine de Marv ! Aller !"
 
Si seulement je pouvais assister à ce genre de scène dans la réalité. Combien de fois j’aimerai entendre ça à Virgin… Le deuxième extrait que je vous propose se passe lorsque Stella, une gentille jeune héroïne un peu naïve, a été invitée à rejoindre la prestigieuse équipe des Sept. Avant son intégration officielle elle a droit à un petit entretien avec Superman Protecteur.
 
Stella : "Vous savez… c’est le pinacle de tout ce dont j’ai rêvé. Servir aux côtés des Sept… Une super-personne ne peut pas aller plus haut que ça."
Protecteur : "Il ne te reste qu’un dernier test à passer, et je sais que tu vas exceller là aussi."
Stella : "Hm ?"
Protecteur [se foutant cul à l’air] : "Allez, suce."
Stella : "Mé mé mé Protecteur ?"
Protecteur : "Suce !»
Stella : "Mais c’est quoi, votre problème ?»
Protecteur : "Rien du tout. J’ai juste envi d’une petite pipe et visiblement, des difficultés à me faire comprendre."
Stella : "Vous ne pouvez pas… Vous… ne… pas… Vous ne pouvez pas être sérieux !"
 
Flash Train A et Batman Black Noir entrent dans la pièce.
 
Train A : "Alors, quoi de neuf ?"
Stella : "Black Noir ! Train A ! Merci Seigneur ! Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais je crois que quelqu’un contrôle le Protecteur ! Il est… Je ne sais pas… C’est peut être un jumeau maléfique, un androïd… Comme quand Insaniac a infiltré le…"
 
Train A et Black Noir commencent aussi à se foutre à poil.
 
Stella : "Mon Dieu… Vous allez me forcer à…"
Protecteur : "Bien sûr que non. Personne ne t’oblige à rien… Tout dépend si tu veux vraiment rejoindre les Sept, c’est tout."
Stella : "Je dois avoir des rapports sexuels avec vous pour rejoindre l’équipe ?"
Protecteur : "Bill Clinton pourrait contester ta formulation, mais sinon, c’est bien ça."
Stella : "Mais vous êtes les Sept ! C’est dégoûtant ! La trahison de tout les idéaux que vous représentez ! Vous êtes les héros les plus puissants de la Terre. Justice pour tous, vengeons les innocents. Les Sept !"
Protecteur : "Oui et on aime bien se faire sucer la bite."
Train A : "On n’arrête pas le Train A !"
Stella : "Allez au diable."
Protecteur : "Très bien. Bon retour à Ploucland, alors."
Stella : "Quoi ?"
Protecteur : "Avec machin, là, comment s’appelle-t-il ? Et ton groupe, là, je sais plus quoi."
 
Je vous laisse deviner si Stella fait maintenant partie ou non de la prestigieuse équipe des Sept.
 
photos/mangas/theboys.guigui.7.jpgphotos/mangas/theboys.guigui.8.jpgphotos/mangas/theboys.guigui.9.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.