Le comics du mois : Fathom

Alors que Choupy est indirectement en direct de Châtillon moi j’écris cette news dans des contrées nettement moins ensoleillées. C’est pourquoi je vous propose, paradoxalement, d’explorer les fonds marins en suivant les aventures de la belle Aspen Matthews. Oui, c’est une intro bidon, et alors ? Je vois pas pourquoi j’aurais pas le droit d’en faire comme les autres. A l’instar de la news du mois de juillet, je vous propose de commencer celle-ci par un petit historique de la publication.

photos/Comics/fathom.1.jpgphotos/Comics/fathom.2.jpgphotos/Comics/fathom.3.jpg

Fiche technique

Fathom
 
Titre : Fathom
Scénariste : Michael Turner, Bill O’neil, Geoff Johns…
Dessinateurs : Michael Turner, Talent Caldwell, Koi Turnbull
Prix : 14€
Editeur VO : Aspen MLT
Editeur VF : Delcourt
Volumes sortis : 4 Fathom Origines (terminé)

Volumes sortis : 3 Fathom (en cours)

Historique de publication

Michael Turner, le créateur de Fathom, a été découvert par Mark Silvestri, l’un des sept fondateurs d’Image Comics. Il a commencé sa carrière chez Top Cow, (le sous label Image appartenant à Silvestri) et a fait ses premières armes sur Cyber Force avant de connaître la gloire avec Witchblade. En 98, il quitte cette série pour se consacrer à son creator owned : Fathom. C’est suite à des disputes avec Silvestri que Turner abandonne Image pour fonder sa propre maison d’édition : Aspen MTL en référence à son héroïne fétiche et à son propre nom (MLT est l’acronyme de Michael Layne Turner). La série étant en creator owned, Fathom a changé d’éditeur sans trop de problèmes. La seule modification qui a eu lieu concerne les épisodes 12, 13 et 14 dans lesquelles Aspen rencontrait Lara Croft et Sara Pezzini (la détentrice du Witchblade). Ces deux personnages n’appartenant pas à Turner, il a du remanier ces épisodes pour pouvoir les réimprimer. Il existe donc deux versions du story arc : Ressurection of Taras. En VF, Semic et Edition USA ont publié le crossover d’origine ; Delcourt la version remaniée. 

Turner, conscient de ne pas être un des artistes les plus rapides du milieu, a opté pour la formule suivante : au lieu d’une série on-going (illimitée) Fathom sera publié sous forme de plusieurs mini séries qui s’enchainent. Cette méthode permet de faire des pauses à des moments adéquats entre les divers story arc. Cela permet également à Turner de passer le relais à d’autres artistes sur quelques story arc pour créer l’autre fleuron d’Aspen MTL : Soulfire. A cause de problèmes de santé graves Turner a souvent été tenu éloigné de sa planche à dessin. D’où le faible nombre d’épisodes de Fathom, malgré sa relative ancienneté. Ces dernières années le cancer de Turner a été plus virulent que jamais et l’artiste nous a malheureusement quitté en 2008. 

Les éditions Delcourt ont fait un très beau boulot en termes de publication. Dans Fathom Origines, ils ont republié l’intégralité des premiers numéros de la série, ainsi que les diverses mini-séries racontant les origines d’Aspen et des autres protagonistes de la série. La suite des aventures d’Aspen sont publiés dans Fathom. Il n’est donc pas nécessaire de chercher des numéros chez les anciens éditeurs, à moins de vouloir lire le crossover dont je parle plus haut.

photos/Comics/fathom.4.jpgphotos/Comics/fathom.5.jpgphotos/Comics/fathom.7.jpg

Synopsis

"Deux mondes coexistent…Celui que nous connaissons… et celui du dessous… Juillet 1974, le paquebot appelé Paradise disparaît au large des côtes américaines… pour accoster dix ans plus tard en Californie. Le Capitaine Matthews, Commandant du Paradise a recueilli une enfant repêchée en mer, sans aucun souvenir de sa vie passée. La jeune Aspen grandit et reste attirée par l’océan. Elle choisit d’ailleurs de devenir biologiste marine et intègre un programme spécial de recherche dont la base a été établie sur les grands fonds. C’est le début d’une nouvelle vie pour Aspen Matthews, qui va découvrir bien plus qu’elle ne l’imaginait sur ses propres origines."

photos/Comics/fathom.8.jpgphotos/Comics/fathom.9.jpgphotos/Comics/fathom10.jpg

L'avis de Guigui

Disons le tout de go, la grande force de Fathom est son dessin. Les planches de Turner sont tous simplement sublimes. Ce n’est pas pour rien qu’il était l’un des meilleurs et plus populaire cover artists (aux US, il n’est pas rare qu’un dessinateur soit embauché uniquement pour la couverture et que le reste de la bd soit dessiné par un artiste moins populaire). Marvel et DC ont fait appel à lui au moment de relancer certaines séries et à l’occasion de gros crossovers (Civil War pour Marvel et Identity Crisis pour DC). Le trait de Turner est très fin. Il savait dessiner les femmes comme personne. Sous sa plume elles sont belles, sexy sans jamais être vulgaires. 

Le scénario de Fathom est bon mais pas révolutionnaire. Les story arcs sont assez inégaux. On y découvre les origines d’Aspen, le fonctionnement de son monde, ses pouvoirs… Les conflits et complots entre le monde des bleus et des humains sont bien menés. Le rythme est parfois un peu mou dans certains épisodes mais la série dans son ensemble n’en pâtit pas trop.

Le coup de maitre de Turner est d’avoir su créer une héroïne intéressante dans un univers où Marvel et DC se sont cassés les dents. Namor et Aquaman n’ont jamais eu le succès et n’ont jamais su susciter le même intérêt que Fathom. Aspen est nettement meilleurs que les Seamen cités précédemment… Turner était un grand passionné de plongé et ça se sent dans ses planches. Le monde aquatique n’a jamais été aussi bien représenté dans un comics. Ses fonds marins sont tous simplement envoutants. Les artistes qui lui ont succédé font du bon boulot mais ne supportent vraiment pas la comparaison. 

L’une des particularités de Fathom est d’avoir également su séduire un large public féminin. La proportion de lectrices est nettement plus élevée pour Fathom que pour la plupart des séries mainstream. Le numéro 1 de Fathom a été le comics le plus vendu aux US en 98. Fait rarissime pour une série non super-héroïque aux US.

Un projet d’adaptation en film est en cours. Ca va faire peur à Choupy mais tant pis, je vais quand même le dire/l’écrire : Megan Fox est très intéressée par le rôle. James Cameron a également longtemps été associé au projet mais pour l’instant il n’y a rien de concret. 

photos/Comics/fathom11.jpgphotos/Comics/fathom12.jpgphotos/Comics/fathom13.jpgphotos/Comics/fathom14.jpgphotos/Comics/fathom15.jpgphotos/Comics/fathom17.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.