Juillet: groupe du mois: Tenacious D

En ce doux mois de Juillet, alors que le Soleil montre enfin son gros cul doré et que les lycéens ont terminé leurs épreuves de ce fucking baccalauréat, un peu de légèreté s’impose. Et avec légèreté, vient débilité. Cette hasardeuse transition pourrait servir à vous présenter la prochaine oeuvre vidéo-ludique de notre cher Bob, mais il n’en est rien. Cette transition qualifiée plus haut d’hasardeuse, mais que je redéfinirais comme foireuse, va me servir à vous présenter un groupe, ou plutôt un duo, passé maître dans l’art du débile. Oui, il s’agit bel et bien de Tenacious D, auto proclamé « meilleur groupe du monde ». Une petite touche de légèreté dans ces chroniques musicales, habituellement marquées au fer rouge par le huîleux, le lourd et le sordide, à coups de guitares acoustiques et de petites mélodies fraîches comme une jeune vierge avant son premier motocultage vaginal. Et comme toujours, un petit tour du proprio s’impose!

photos/Musique/tenaciousd.1.jpgphotos/Musique/tenaciousd.2.jpgphotos/Musique/tenaciousd.5.jpg

Fiche technique

Line-up actuel: Jack Black (guitare/ chant), Kyle Gass guitare)

Nombre d'albums: 2 albums

Style: Rock Folk/ Rock satirique

Petite biographie

Kyle Gass et Jack Black ce sont connu alors qu'ils étaient tous les deux membres d'une troupe de comédien de Los Angeles, et également musiciens. Malgré une petite tension entre les deux au début, ils la surmontent, et Gass aide Black à travailler sa guitare, tandis que Black aide Gass en comédie. Voyant les capacités vocales de "JB", "KG" décide de monter un groupe avec lui. Au départ, le duo se contente de reprendre des chansons de Bobby McFerrin. Jusqu'en 1994, le groupe ne porte pas réellement de noms, et demande au public de l'unde leurs concerts de choisir entre plusieurs possibilités: Pets Or Meat, Balboa's Biblical Theatre, The Axe Lords Featuring Gorgazon's Mischief et Tenacious D. Finalement, même s'il n'emporte pas le plus de votes, c'est Tenacious D qui sort. En 1997, l'auteur de Mr. Show repère Tenacious D et décide de faire une série humoristique de 6 épisodes d'une dizaine de minutes sur eux. Mais le duo, désireux de voir eux-mêmes le scénario, décident de faire un film: The Pick Of Destiny, sorti en 2006. Pendant ce temps, grâce à la notoriété de Jack Black, le duo sort son premier album en 2001, intitulé Tenacious D. Mais l'album ne rencontre pas un très grand succès immédiatement, et il faudra attendre 2005 pour le voir devenir disque de platine aux Etats-Unis, mais les critiques sont très différents. Si certains le voient comme hilarants, d'autres le trouvent dénué d'humour. Enfin, en 2003 est annoncé par Black le tournage de The Pick Of Destiny, qui retrace l'histoire fictive de la formation du groupe. Après que le tournage soit repoussé car Black devait assurer le tournage de King Kong, le duo enregistre leur second album et bande originale du film: The Pick Of Destiny. Mais le film est un échec commercial, même s'il atteint l statut de film culte. A l'inverse, l'album du film remporte un grand succès, malgré que les critiques le trouvent trop scénarisé et incompréhensible si l'on n'a pas vu le film. En guise de promotion pour l'oeuvre cinématographique, le groupe part en tournée mondiale.

photos/Musique/tenaciousd.4.jpgphotos/Musique/tenaciousd.3.jpgphotos/Musique/tenaciousd.6.jpg

L'avis de Choupy

Moi? Aimer de l'acoustique? Et bien oui, bordel de Dieu, j'aime bien ce groupe. Mais plus que la dimension musicale, qui reste malgré tout de très bonne qualité, c'est bien plus l'humour décalé et bien débile des paroles qui me plaît. L'album The Pick Of Destiny est une mine à conneries, et le film est, du moins d'après moi, de la trempe d'un bon film débile comme on les aime, avec des blagues foireuses, des personnages foireux (cf. le seul fan de Tenacious D, le vendeur du magasin de musique ou encore le clodo russe à la jambe de bois), en bref, un film qu'il ne faut pas regarder avec la vigilance et l'oeil expert d'un Manoux devant Wall-E ou d'un Juju devant un Terminator, mais bien mettre son cerveau dans un bocal et apprécier le manque d'intelligence du film. Oui, on dirait la critique d'un film, mais, d'une part, la musique en est indiscociable, et d'autre part, je vous chie dans les bottes (tant pis pour ceux qui ont des tongues). Mais trève de blabla, et place aux vidéos, qui vous laisseront apprécier tout ce que j'ai cité plus haut (désolé, je n'ai pas trouvé que des versions sous-titrées)

Anecdotes

– Ben Stiller et Dio, le chanteur de Black Sabbath (maintenant appelé Heaven & Hell), sont présents dans le film

– Dave Grohl, batteur de Nirvana, est un ami de KG et JB. Il joue notamment le Diable dans The Pick Of Destiny.

– Jack Black campe le héros d'un jeu vidéo intitulé Brütal Legend, un Roadie (homme à tout faire qui accompagne les Rockstars pendant leurs tournées) qui se retrouve propulsé dans le monde du Rock. Le jeu sort en "Rocktobre".

– Dans ce jeu sont également présents Ozzy Osbourne, Lemmy Killmister (leader de Motörhead), Rob Halford (chanteur de Judas Priest), et Lita Ford (chanteuse et guitariste de Heavy Metal)

VIDEOS

Beelzeboss, du film The Pick Of Destiny, sous-titrée en Français


Master Exploder, du même film, mais pas sous-titré


The Metal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *