[Interview] Oil Carter déboule et débite !

C’est fait, on a passé le cap ! Pour l’annonce de la sortie du premier album « As Loud As You Can » (tout est dans le titre) de nos champions locaux, Oil Carter, il fallait faire quelque chose de spécial, marquer le coup. Alors plutôt qu’une énième chronique, nous avons décidé de vous aider à vous familiariser avec nos amis poilus au travers d’une interview filmée !

Nous nous sommes donc rendus, Bob, Rikku (notre chère accessoiriste malgré elle) et moi-même, tels de jeunes et fougueux chevaliers, directement dans l'Antre de la Bête : le local de répèt' d'Oil Carter, dans le but de rencontrer les deux membres fondateurs. Le premier est guitariste chanteur aux allures d'Attila Roi des Huns, que l'on appelle parfois Kriss, ou bien Tof  (de son vrai nom Christophe), et le second, batteur à la silhouette non pas gracieuse mais graisseuse, ressemblant non sans raison à un tonneau avec des pattes en-dessous, répond au doux surnom de Barbu. Au programme : de la bière, une déco lounge, du poil et des rototos !

Le mot de la fin : jetez-vous sur cet album, c'est à s'en taper la bite contre les murs !

Note de Bob : pour la prochaine, il faudra que je pense à :
  – éviter les miroirs dans le champ des caméras
  – caler les caméras sur le même nombre d'images par secondes
  – vérifier que la lumière ne provoque pas de perturbations à l'image
  – amener l'adapateur permettant de fixer le micro sur un pied (plutôt que devoir le poser sur une table sur laquelle un nombre impressionant de bières ont été posées (et il n'était que 10h30 dimanche dernier lorsque l'interview a eu lieu))…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *