Intégrale Berserk

Après tout, ça ne faisait que 6 mois que nous avions les 7 DVD constituant cette intégrale. Mais j’ai des excuses, nous avions acheté beaucoup de coffrets à Japan Expo et nous venons seulement de terminer le visionnage de Berserk. Avec mon abonnement à la collection gold de Declic, le rythme des critiques d’intégrales d’anime vont se multiplier, désolé. Au passage, d’ici quelques temps, je vais me retrouver avec des animes en double (Ergo Proxy, Hunter X Hunter, Berserk…) alors s’il y a des intéressés…

Nous en arrivons donc à la critique de la version anime en 25 épisodes de Berserk. Comme vous allez pouvoir le constater, je vais tenter d’être objectif pour une fois…

 
photos/News/berserk.1.jpgphotos/News/berserk.2.jpgphotos/News/berserk.3.jpg

 
I – Histoire :
 
Sans rien dévoiler de l'histoire, l'anime se contente de résumer les 12 premiers tomes du mangas et ce de façon parfois abusive. L'histoire va donc de l'enfance de Guts jusqu'à la fin de la période de la Troupe du Faucon (plus exactement, l'histoire s'arrête en plein de milieu de l'eclipse). On ne pourra donc que regretter que la série s'arrête à ce niveau ; surtout que la série s'arrête vraiment en plein milieu d'une scène…
 
photos/News/berserk.4.jpgphotos/News/berserk.5.jpgphotos/News/berserk.6.jpg


II – Animation et dessins :

Vu la date de l'anime, on ne pourra qu'apprécier la qualité des dessins. Certaines images arrêtées tirées directement du mangas  sont vraiment magnifiques. Cependant, on ne pourra pas ne pas remarquer la technique utilisée dans les Chroniques de Lodoss par exemple : une image fixe qui défile avec du son (ou comment faire des économies). Malgré ce point négatif, l'animation est vraiment de bonne facture et soyez rassuré, les gerbes de sang sont bien représentées.
 
On notera que les scènes de combats sont tout de même relativement censurées par rapport au manga. Effectivement, on ne verra pas de chevaux découpés en deux avec leur cavalier par Guts : tout est suggéré. Pas d'inquiétude, on reste tout de même dans du gore même si le manga se positionne à un tout autre niveau.
 
photos/News/berserk.7.jpgphotos/News/berserk.8.jpgphotos/News/berserk.9.jpg

 
III – Sons et musiques :
 
Au niveau des sons et des voix, il n'y a rien à redire de particulier, c'est du tout bon. De même, la qualité des sous-titres semble (oui, je ne parle pas encore Japonais) plus qu'honnête malgré (comme toujours) quelques fautes remarquées.
 
Le plus gros reproche pourra se faire au niveau des musiques. Si les génériques d'ouverture et de fin sont tout bonnement excellents, les musiques de la série sont plus soûlantes à la longue (enfin, ma geekette m'en a convaincu en tout cas, ça ne m'avait encore jamais gêné).
 
photos/News/berserk.10.jpgphotos/News/berserk.11.jpgphotos/News/berserk.12.jpg

 
IV – Conclusion :

En conclusion, je suis clairement un fan invétéré (squoi ce mot ?!) du manga Berserk (en témoigne mon avant bras gauche…) et je suis d'autant plus critique de la version anime. Mais pourquoi cet anime s'arrête seulement au bout de 25 épisodes ?! De même, 25 épisodes n'étaient pas suffisants pour traiter les 12 premiers mangas !

A quand un jeu vidéo Berserk en Europe ? A quand la suite de l'anime ? A la fin du mois, le volume 29 sort en France alors que le 33 vient de sortir au Japon. Un jour, je ferai un véritable dossier sur ce manga qui fait partie sans problème de mon "top 3".

photos/News/berserk.13.jpgphotos/News/berserk.14.jpgphotos/News/berserk.15.jpgphotos/News/berserk.16.jpgphotos/News/berserk.17.jpgphotos/News/berserk.18.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *