Ergo Proxy

Je continue sur ma lancée initiée avec le test express de Paranoïa Agent ; et ça vaut mieux ainsi étant donné le peu de retours que j’ai eu ! Cette fois-ci il s’agit donc du test de l’intégrale de l’anime Ergo Proxy. Oui, si vous avez lu mes news sur Chibi JE 2008, vous savez que j’avais acheté ce coffret en novembre dernier : 6 mois pour regarder un coffret acheté, c’est effectivement le délai actuel…

Encore une fois, il s’agit d’une série éditée par Dybex. A ce sujet, d’ici la fin de l’année j’aurai ce coffret en double donc s’il y a des amateurs, n’hésitez pas. Il s’agit d’une série de science-fiction relativement récente (2006) en 23 épisodes.

Côté scénario, l’action commence au sein d’une ville (Romdo) futuriste abritée sous un dôme pour se protéger da l’atmosphère terrestre devenue toxique. Dans ce monde, les humains sont assistés par des autoreivs (robots) ; Cependant un virus (le cogito) se répand chez certains autoreivs et il en découle une série de meurtres. L’héroïne, Re’l Mayer enquête sur cette série de meutres et elle est assisté par son autoreiv Iggy. Elle se retrouvera très vite en compagnie de la craquante petite Pino et du mystérieux Vincent Law. Des créatures nommées Proxy feront très vite leur apparition et se retrouveront au centre de l’histoire.

photos/animes/ergoproxy.1.jpgphotos/animes/ergoproxy.2.jpgphotos/animes/ergoproxy.3.jpg

photos/animes/ergoproxy.4.jpgphotos/animes/ergoproxy.5.jpgphotos/animes/ergoproxy.6.jpg

J'attendais tellement de voir cette série qu'il m'était difficile d'en être totalement satisfait. Pour moi, le reproche principal vient tout simplement de la complexité du scénario et l'atmosphère un peu trop mystique à mon goût. On notera aussi un manque de rythme dans certains épisodes dont certains n'avaient vraiment rien d'intéressants à apporter : ce qui est d'autant plus dommage que des ellipses importantes sont présentes à plusieurs reprises.

Malgré ces défauts, je maintiens qu'il s'agit de l'un des meilleurs animes de ces dernières années. Parce que mine de rien, les scènes d'action sont vraiment classes, le scénario s'avère au final (mais vraiment au final) intéressant, les personnages sont attachants (en particulier la petite Pino !) et l'atmosphère est fabuleuse. On peut aussi ajouter que l'animation est tout simplement magnifique et que la combinaison d'effets 3D à la 2D est vraiment réussie. Même moi, je peux sans problème dire que les musiques sont réussies ; vous noterez à ce sujet qu'il s'agit du morceau Paranoid Android de radiohead dans l'ending (rassurez-vous, je ne sais pas qui est radiohead mais d'après Manoux c'est bien alors je fais genre).

Pour moi, c'est un incontournable et je lui attribue donc une note de 7 asticots.


Générique d'ouverture



Générique de fermeture


Répondre à Kyouko Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *