El Faidi Abdelmoula : quatrième partie

Sur les bons conseils de El Juju, j’ai cette fois-ci répondu un peu plus violemment. A vrai dire, le ton était même un peu dur et je ne m’attendais pas à avoir la moindre réponse Mais apparemment, il a pris son temps et sa réponse vaut vraiment le détour.

Pour rappel, Mr El Faidi Abdelmoula ne voulait partager que 20% de la somme contenue dans la malle (12 millions de dollars). Je lui avais donc demandé que nous fassions 50/50 étant donné les risques que je prenais dans cette affaire (avec beaucoup d’imagination, oui…). Comme vous allez le constater dans sa première réponse, il refuse cette offre et me propose plutôt des parts dans ses futurs projets (oui, il a de très grands projets apparemment) en plus des 20% qu’il avait prévu de me laisser.

Ni une ni deux, comme je le disais plus haut, j’ai donc inversé les rôles et j’ai tenté de lui mettre la pression. Et au final, Mr El Faidi refuse toujours mon offre et il a choisi de me dire toute la haine et toutes les mauvaises choses qu’il pense de mon attitude : c’est magique. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il cherche à faire réaliste pour le coup en tenant un tel discours ; on remarquera aussi que les fautes d’orthographe sont bien plus nombreuses dans son dernier message… Vous avez des explications à ça ? Après un tel mail, que puis-je faire ? Ai-je encore une chance de regagner sa confiance ? Suis-je condamné à rester pour toujours un escroc à ses yeux ?!

Quoi qu’il en soit, j’attends vos conseils avisés avant de lui répondre. ^^

El Faidi

Message de Mr El Faidi Abdelmoula du 24/07/2009 à 03h28 :

"Bonsoir monsieur Maval ,

Je vous adresse ce courriel en vue de vous communiquer mes nouvelles suite aux vôtres. Je me porte bien malgré les conditions de vie difficiles mais je garde espoir que dans un avenir très proche je pourrai vivre libre et en paix pour le restant du temps qui me restera à vivre.
J'ai lu avec beaucoup d'attention votre courriel et je vous remercie pour la franchise et la sincérité dans votre message. Non, votre demande n'est pas du tout abusive mais plutôt suggestive et pour moi cela est normal que vous me dites ce qui pourrait vous convenir par rapport à votre assistance dans cette affaire.
J'ai réfléchi et je pense qu'il est nécessaire que nous nous accordions avant toute chose car sans cela je ne pense pas que nous pourrions continuer cette collaboration.

Les 20% qui vous avaient été proposé est un pourcentage que j'ai analysé longuement parallèlement aux activités que je souhaiterais mettre sur pied une fois que je serai auprès de vous. C'est de grands projets qui nécessite beaucoup de fond et si je dois faire moitié de la totalité avec vous, j'ai peur que cela ne puisse couvrir entièrement ces projets. Je voudrais m'investir dans l'hostellerie, l'immobilier et plusieurs autres choses. 
Ce que je vous propose, c'est que vous acceptiez les 20% comme patrimoine personnel et je vous intègre comme associé avec des parts dans les projets. Je ne sais pas si cela vous conviendra mais je pense que pour tout ce que j'ai vécu comme situation dans ma vie, il serait avantageux que nous garantissions la pérennité de cette nouvelle vie que nous aurons et sachez que 20% du total de l'argent est un montant très important. Je suis conscient du poids de votre engagement mais je pense qu'il serait raisonnable d'évoluer avec plus d'assurance et confiance qui ne nous apportera aucun regret dans l'avenir.

Je reste en attente de votre courriel afin que je sache votre décision prise et je pourrai faire un effort pour vous transmettre les documents liés au dépôt effectué. Je serai heureux de recevoir une photo de vous, ce qui me permettrait de mettre un visage sur votre nom et avoir plus d'assurance. Bien à vous

monsieur El Faidi."

Ma réponse le 27/07/2009 à 06h58 :

"Bonjour Mr El Faidi,

Pour tout vous avouer, j'ai hésité à vous répondre cette fois étant donné votre refus de partager plus de 20% de la somme. Je ne suis pas du tout intéressé par des parts dans vos prochains projets. J'ai donc pris le temps de réfléchir avant de vous transmettre ma réponse et pour toutes ces raisons qui auraient dû vous faire comprendre que 50% était un prix honnête, le prix vient d'augmenter à 80%. Dans la situation qui est la votre, vous auriez tout intérêt à accepter ce marché et je pense que les 20% restant vous seront amplement suffisant pour vivre une vie tranquille : avouez que c'est toujours mieux que de rester enfermé dans votre résidence surveillée. C'est à prendre ou à laisser.

Je vous laisse donc à votre réflexion, et dans le cas où vous décideriez de ne plus traiter avec moi, je vous souhaite bon courage pour entreprendre une nouvelle relation de confiance avec un individu moins versatile que moi.

Cordialement,
Maval Borda"

Message de Mr El Faidi Abdelmoula du 29/07/2009 à 19h11 :

"Bonsoir monsieur Maval,

Je vous adresse ce courriel suite au vôtre en vue de vous communiquer mes nouvelles et vous faire savoir ma décision face à tout ce que vous m'avez fais savoir. Par la grâce du tout puissant je vais bien et je fais mon effort afin que personne ne sache ici ce que je fais pour sauver ma vie.
J'ai lu avec beaucoup d'attention votre message et je pense que cela est assez clair pour moi. Jamais je n'ai pensé que vous pouviez avoir de telles pensées et chercheriez à me dépouiller de mon effort.

Je voudrais que vous sachiez que dans le même cas ou je ne vous oblige pas de m'apporter votre aide, je ne me sent pas obligé de collaborer avec vous et je voudrais vous le préciser. Ce que je fais est un grand risque que je prend et Dieu merci que vous m'avez avoué vos pensées et ce que vous souhaitiez réellement pour moi, j'ai compris que vous n'aviez pas de bonne pensée en mon égard et je vois là l'action du tout puissant. Vous savez dans mes prières, j'ai voulais rencontrer quelqu'un qui aurait les mêmes objectifs que moi et serai franc, car cette malle est mon seul espoir de vivre une nouvelle vie heureuse ou je pourrai avoir le respect dans mon milieu de vie. Je respect votre décision mais je pense que cela ne tient qu'à vous seul et  je ne me sent concerné, ni de près ni de loin.
Je préfères donner ce fond à des actions caritatives et mourir ici que d'enrichir quelqu'un d'égocentrique que vous. Jamais je vais accepté votre proposition, ce bien est à moi et pas le vôtre.
Nous sommes en collaboration et je ne suis pas à votre service ni vous à mon service, puisque que votre décision n'est pas négociable et que par chance je ne vous ai communiquer aucunes informations qui vous permettraient de me voler, c'est mieux que nous mettions un terme à tout. Jamais je n'ai pensé que vous aviez une telle moralité et pataugeriez dans la bassesse.

Tout ce que j'aurais pu faire pour vous, était de vous donner 35% du total de l'argent et pas plus, mais puisque vous avez avoué vos envies mesquins et voraces, je n'ai rien à vous dire si ce n'est que de continuer à vivre avec vos pensées et votre comportement, mais sachez que jamais personne ne pourra avoir confiance à un tel individu et vous perdrez toutes les occasions qui s'offriront à vous de grandir.
Bien à vous et aurevoir, je préfère ma situation de vie que d'engraisser quelqu'un de peu de moralité.

monsieur El Faidi."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *