Diablo III

Je m’étais pourtant promis de ne pas succomber à la tentation d’acheter Diablo III, mais bon, il aura suffit d’une gastro et d’un peu de pluie pour me laisser aller à la facilité. Ouaip, vous êtes certainement très heureux de connaître ce genre de détails.

A mille lieux de la finesse d’un Journey, je suis donc laissé emporter dans cet univers d’ultra violence et une dizaine de jours après, j’en suis déjà 8000 victimes (c’est peu, je sais, mais je joue raisonnablement) et j’ai terminé le jeu en mode « normal » accompagné de ma petite femme. Et oui, jouer en couple à des jeux en ligne, ça coûte deux fois plus cher.

Diablo 3

Mon avis

Bon, il n'y a rien de bien nouveau et je ne vous apprendrai rien en disant ça, mais Diablo est un jeu de bourrin où la finesse n'a pas vraiment sa place. Ne cherchez pas non plus de quoi faire du roleplay, rien n'est pensé en ce sens. Les parties se jouent de 1 à 4 joueurs et sont exclusivement en ligne (c'est une manière de limiter le piratage…). Mise à part la persistance du personnage en ligne, le jeu n'a rien d'un MMO, il s'agit uniquement d'un hack and slash multi-joueurs.

Graphiquement parlant, Blizzard a repris la recette miracle de World of Warcraft : le moteur 3D n'est pas le plus évolué du moment, mais le design en général est particulièrement soigné, ce qui donne un résultat très plaisant à l'oeil alors que le jeu peut tourner sur des configurations tout à fait modestes. Par contre, en ce qui concerne les cinématiques, il y a encore une fois de quoi pleurer de bonheur tellement elles sont belles, merci Blizzard.

Du côté des musiques, il n'y a rien à redire à ce niveau, elles sont épiques et elles collent bien à l'action de façon générale. On pourra par contre faire quelques reproches au niveau des voix : si le doublage français n'est pas trop mauvais dans l'ensemble, on ne pourra que regretter le fait que les voix sont pratiquement inaudibles dans certaines cinématiques ou lors de certaines phases : l'activation des sous-titres est donc obligatoire. Nous sommes est très loin de l'excellence des voix de Star War The Old Republic

Parmi les nouveautés, on notera l'apparition de l'hôtel des ventes qui nous permet de revendre le matériel trouvé et également d'en acheter auprès de l'ensemble des joueurs de Diablo 3. A noter qu'une version en "argent réel" de cet hôtel des ventes va faire son apparition le 13 juin prochain : vous pourrez ainsi acheter votre équipement de Diablo 3 dans la devise de votre pays (€ pour ma part) auprès d'autres joueurs (qui pourront donc se faire de l'argent…) ; Blizzard se contentera seulement de prendre une commission sur chaque vente effectuée… Le système fait clairement débat ; déjà que l'hôtel des ventes version pièces d'or est discutable (l'équipement qu'on peut y trouver est tellement bon et peu cher que nous nous sommes interdits avec ma femme d'y aller de peur de nous gâcher l'attrait du craft in-game), l'intérêt (autre que celui de Blizzard) de celui en argent réel m'échappe totalement.

Quoi qu'il en soit, les mécanismes de jeu assez simplifiés me semblent parfaitement équilibrés et surtout, dans le monde de Diablo, les loots sont nombreux et il ne se passe pas 15 minutes sans avoir son inventaire plein et devoir retourner vendre ses loots en ville : tout se passe donc très rapidement, l'équipement change souvent et la montée en puissance se ressent pleinement à chaque niveau. Et avec un tel système, il est facile de devenir accro et d'en vouloir toujours plus. Et puis, ça faisait longtemps que je n'avais pas joué de Barbare et j'avais oublié à quel point ça pouvait être jouissif d'encaisser et de frapper aussi fort.

Comme je le disais en introduction, nous venons de terminer le mode Normal et nous nous sommes mis d'accord avec ma geekette pour attaquer ensemble le mode Cauchemar (nous verrons ensuite si le mode Enfer et le mode Inferno nous intéressent tout les deux ou si je m'y lancerai sans elle). Pour le moment, on s'éclate en tout cas et la durée de vie semble être au rendez-vous ! Affaire à suivre…

Bande annonce qui claque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *