Dexter : retour sur la sixième saison

C’est pas que je semble être obnubilé par Star Wars The Old Republic ces derniers jours mais je vais essayer de changer un peu de sujet et je vais vous parler de la sixième saison des aventures de notre tueur préféré : Dexter. Non, je ne suis pas retard, bien qu’elle comporte toujours le même nombre d’épisodes que les précédentes, cette sixième saison s’est achevée un peu plus tard que d’habitude.

Dexter

Synopsis

"Dexter vit désormais une vie de père célibataire maintenant que Cody et Astor sont partis chez leurs grands-parents, ce qui lui donne plus de liberté pour traquer les autres tueurs en série. Sa nouvelle cible est le Tueur de l'Apocalypse, rapidement identifié comme le professeur Gellar, un expert en théologie qui veut provoquer la fin du monde à travers ses meurtres. Suite aux manigances politiques de LaGuerta, c'est Debra qui se retrouve promue lieutenant contre son gré et en charge de cette affaire délicate…"

Source : Wikipedia

Mon avis

C'est amusant, Dexter fait sans hésitation parti des séries pour lesquelles je prends le plus de plaisir à regarder mais à côté de ça, j'espère chaque année que cette série se termine. Et c'est une certitude : si les producteurs tirent encore trop sur la corde, j'ai peur que le spectateur ne finisse par se lasser. Ca peut paraître contradictoire, mais par expérience, je préfère me souvenir d'une série qui se termine vite et bien qu'une série qui finit par s'essoufler.

Mais pour l'instant, c'est du tout bon et la série arrive une fois de plus à se renouveler. Même si certains épisodes ne brillent pas forcément par leur qualité (notamment l'épisode Nebraska où la thématique abordée est tout simplement sous-exploitée, ce qui rend l'épisode décevant), l'ensemble de la saison fait preuve d'une certaine maturité : même si les idées sont nouvelles, les mécanismes utilisés sont maîtrisés et on prend vraiment du plaisir à découvrir cette sixième aventure de Dexter. Et ce, même si Laguerta est toujours là.

Globalement, malgré l'aspect un peu trop grand public du titre, je ne vois pas comment ne pas prendre de plaisir à suivre les aventures originales de ce tueur : Michael C. Hall est un excellent acteur (David dans Six Feet Under, Dexter dans… Dexter), les histoires sont passionantes, les "grands méchants" sont à chaque fois très charismatiques et la réalisation est très bonne. Bref, je suis fan. Alors je vais peut-être arrêter de râler, puisque je prends toujours autant de plaisir à suivre Dexter et accepter le fait que cette série durera aussi longtemps que le public sera présent. 

Il y a une différence fondamentale avec les précédentes saisons cette année : certaines intrigues parallèles ne sont pas terminées et sont tout simplement laissées en suspens (et encore le mot est faible pour l'une d'entre elle). Si bien que cette année, étant donné le cliff sur lequel se termine la saison, je ne n'attends qu'une chose : voir la suite. Et c'est confirmé, la série aura droit à au moins deux saisons supplémentaires.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.