10 mangas de légende : 9 – Real

En ce mois d’août 2009 où les statistiques de fréquentation s’effondrent et où les lecteurs ne commentent presque plus, je n’ai pas vraiment ralenti la cadence de mon côté et je continue à mon rythme assez tranquille… Même si ça n’a pas vraiment de rapport, vous remarquerez peut-être que les miniatures des images ont changé de format : l’imagine n’est ni déformée ni comblée par des bandes noires et elle est maintenant tout simplement découpée si le format de miniature ne correspond pas à celui de l’image en taille réelle (cliquez sur une miniature, vous comprendrez…).

Aujourd’hui, je vous dévoile donc le manga classé 9ième de ce top 10 manga : il s’agit donc de Real de Takehiko Inoue. A l’instar de 20th Century Boys classé 10ième de ce top, il s’agit là aussi d’une histoire sérieuse. Dans Real, la lecture de chaque nouveau volume me bouleverse et me fait réfléchir de longs moments. Je vous laisse donc découvrir ma critique de Real, un manga troublant et passionnant.

 
Fiche technique
 
Real V1
 
Titre français : Real
Titre Japonais : Real
Titre Japonais : リアル
Dessinateur : Takehiko Inoue
Scénariste : Takehiko Inoue
Catégorie : Seinen
Volumes sortis en France : 7 (en cours)
Editeur France : Kana
Prix de vente : 7.35€
Volumes sortis au Japon : 8 (en cours)
Editeur Japon : Shueisha
Genre : Action, Sport
 
Synopsis
 
Source : Wikipedia

Tomomi Nomiya vient d'être renvoyé de son lycée. Passionné de basket-ball, il ne joue plus depuis l'accident de moto dans lequel Natsumi Yamashita, sa passagère, a perdu l'usage des jambes. Son exclusion fait le jeu de Hisanobu Takahashi, lui laissant le champ libre pour s'imposer comme leader de l'équipe de basket du lycée. En visitant Natsumi, Tomomi fait la connaissance de Kiyoharu Togawa, amputé d'une jambe suite à une maladie des os et qui s'est exclu de sa propre équipe d'handi-basket, qu'il juge médiocre.

C'est alors, que Hisanobu est victime d'un grave accident de la circulation, renversé par un camion en roulant sur un vélo volé. Il va alors à l'hôpital pour la rééducation, mais ne veut pas croire qu'il devra se déplacer en fauteuil roulant pendant le restant de sa vie.

photos/mangas/freal.10.jpgphotos/mangas/freal.11.jpgphotos/mangas/freal.8.jpg

 
Mon avis
 
Real (à prononcer Riaru (à savoir que les R se prononcent comme des L, j'aurais aussi pu écrire Lialu)) est une sorte d'OVNI dans ce classement : la série est loin d'être terminée et ne comporte que 7 ou 8 volumes à l'heure actuelle. Certains se demanderont ce que vient faire un tel manga dans ce top 10… Comme je le disais en introduction, la lecture de ce manga me provoque des émotions incroyables et m'amène systématiquement à me questionner sur ma vie et mes relations avec les autres.
 
Ce n'est pas tant le thème du handicap qui me touche le plus mais c'est la façon dont sont racontées les histoires des différents personnages. L'intensité émotionnelle présente dans chaque page rend le récit vraiment bouleversant et vous amènera obligatoire à vous questionner. D'ailleurs, le handicap n'est pas vraiment le thème principal, le basket non plus… Plus généralement, l'auteur parle d'une façon très juste des moyens de surmonter les difficultés qui apparaissent devant les personnages. Le côté humain des trois héros ne pourra que vous toucher et vous vous identifierez le naturellement  du monde à eux alors que vous n'avez probablement rien en commun. Malgré cette profondeur émotionnelle, le manga garde un ton assez amusant : l'équilibre entre humour et drame étant parfait, les différents thèmes traités ne seront que plus intéressants.
 
Ne boudons pas notre plaisir et parlons aussi de l'édition française. Les couvertures sont parfaitement respectées et reprennent tout ce qui fait leur beauté : la roue apparaît bien en relief et argentée ; idem pour le titre dont les kanjis リアル apparaissent en relief à la verticale avec une texture abîmée. Les pages en couleurs (et là, il s'agit vraiment de très belles couleurs, Inoue est bien connu pour ça) sont bien présentes dans chaque volume. C'est du très bon boulot, on frise la perfection.
 
Je n'ai pas besoin de préciser que la puissance de l'histoire est servie à la perfection par le trait magnifique de Takehiko Inoue. On n'atteint peut-être pas la qualité de Vagabond, mais les dessins retranscrivent parfaitement les différents états des protagonistes. La qualité des pages en couleurs est tout simplement renversante.
 
Si la lecture de cette critique vous a fait envie, n'hésitez surtout pas à franchir le pas, vous ne pourrez pas être déçu par le travail de Takehiko Inoue sur ce manga. De plus, il n'y a que 7 volumes sortis, le prix n'est vraiment pas abusif étant donné la qualité de l'édition et le rythme de parution est très faible (1 à 2 par an). Pour finir, la qualité continue de progresser entre chaque volume, il y a fort à parier que je revois la position de Real dans ce classement  dans quelques années et à ce moment là, il se retrouvera sûrement dans les cinq premières places.
 
photos/mangas/freal.9.jpgphotos/mangas/freal.12.jpgphotos/mangas/freal.13.jpg

 
Du même auteur
 
C'est sûrement une erreur, mais je ne possède pas l'oeuvre la plus connue de Takehiko Inoue : Slam Dunk. Comme son nom l'indique, l'histoire en 31 volumes se passe dans le milieu du basket là aussi. Dans les mois qui viennent, c'est décidé, je vais acheter l'intégrale sur ebay ; en effet, ce manga est maintenant introuvable en librairie…
 
L'autre manga, qui, par déduction, fait partie des 8 premiers de ce top, se nomme Vagabond ; je vous dévoilerai ma critique de ce sublime manga dans les prochaines semaines. Pour l'anectode, si le rythme de parution est si faible, c'est simplement par la série principale de Inoue est Vagabond et qu'il consacre seulement ses vacances et ses jours de repos à écrire Real. Sachant que Real n'est qu'un passe-temps pour Inoue, on peut vraiment se demander à quel niveau se serait située cette oeuvre s'il en avait fait son manga principal ; je pense que je ne m'en serais pas remis…
 
photos/mangas/freal.1.jpgphotos/mangas/freal.2.jpgphotos/mangas/freal.3.jpgphotos/mangas/freal.4.jpgphotos/mangas/freal.5.jpgphotos/mangas/freal.6.jpgphotos/mangas/freal.7.jpgphotos/mangas/freal.14.jpgphotos/mangas/freal.15.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *