10 mangas de légende : 5 – Vagabond

Mon esprit étant libéré de cette envie d’achat du Canon EOS 7D (bah oui, je l’ai acheté et un billet est prévu pour la semaine prochaine à ce sujet), je peux enfin reprendre un rythme normal de publication.

Nous entamons aujourd’hui la dernière ligne droite avec le manga classé cinquième de mon top 10 mangas : il s’agit de Vagabond ! L’auteur n’est autre que Takehiko Inoue, celui de Real, série également présente dans ce classement (9ième place). Oui, je suis fan des oeuvres de Takehiko Inoue et comme j’en parlais dans le billet sur Real, il faudra que je me procure à l’occasion l’intégrale de Slam Dunk.

Après cette fiche, il ne restera plus que 4 mangas en lice : Berserk, Dragon Ball, GTO et One Piece. Lequel échouera aussi prêt du podium final ? Quel sera le gagnant ?! Le dénouement est proche et la tension est à son comb… Ah, on me dit de la fermer et de parler plutôt de Bagabondo (on ne se moque pas du titre Japonais s’il vous plait) alors je m’exécute, c’est parti !

 
Fiche technique
 
Vagabond V1
 
Titre français : Vagabond
Titre Japonais : Bagabondo
Titre Japonais : バガボンド
Dessinateur : Takehiko Inoue
Scénariste : Takehiko Inoue
Catégorie : Seinen
Volumes sortis en France : 29 (en cours)
Editeur France : Tonkam
Prix de vente : 9.00€
Volumes sortis au Japon : 31 (en cours)
Editeur Japon : Kodansha
Genre : Action, Historique
 
Synopsis
 
Source : Wikipedia

En 1600 a lieu la terrible bataille de Sekigahara, qui assied le pouvoir du shôgun Tokugawa. Parmi les combattants, Shinmen Takezo, fils d'un grand samurai, qui est prêt à tout pour survivre. Revenant à son village natal, il est pourchassé pour avoir déserté, et rejeté par les habitants. Commence alors une longue errance, avec un unique objectif : devenir le plus puissant samurai du Japon.

Vagabond est un long manga d'initiation, qui amène le héros à découvrir, à comprendre, le monde qui l'entoure et lui même, se dédiant à la voie du sabre. Changeant son nom pour Miyamoto Musashi, il défie et affronte les plus puissants samurais, emporté par une spirale meurtrière, et tiraillé par son amour pour Otsu, son amie d'enfance.

photos/mangas/fvagabond.1.jpgphotos/mangas/fvagabond.13.jpgphotos/mangas/fvagabond.3.jpg

 
Mon avis
 
Si Gantz se lit en moins de 10 minutes, Vagabond expose ce record : vous serez parfois surpris de terminer un volume en 5 minutes environ. Pas d'inquiétude, à l'instar de Gantz, il ne s'agit pas d'un manque de contenu. Malgré un rythme atypique et sidérant, la profondeur de cette oeuvre est tout simplement bouleversante. Le plus étonnant dans le rythme de cette oeuvre vient de certains combats : alors qu'ils peuvent parfois durer un volume entier, seuls quelques coups de sabres seront portés et très peu de dialogues viendront se mêler à ces passages. De ce mélange de lenteur et de vitesse en ressort une profondeur au niveau des combats jamais vue ailleurs qui vous fera relire parfois plusieurs fois d'affilées un même volume. Au final, ces combats physiques ne sont que des pretextes à la mise en avant des sentiments des héros.
 
Comme vous pouvez le constater, j'ai mis pas mal d'images en couleurs. Malgré ça elles ne sont pas si nombreuses dans le manga, mais elles représentent parfaitement la puissance de la plume de l'auteur. Je n'ai jamais lu un manga dans lequel les traits des dessins sont aussi expressifs et permettent de faire ressentir autant d'émotions. Tout au long des volumes, ce réalisme visuel mélangé à certaines scènes d'une extrême simplicité en apparence provoque en moi une quantité monstre d'orgasmes. Oui, la lecture de vagabond ne laisse pas de marbre et on peut clairement dire qu'elle me touche au plus haut point. Regardez un peu la finesse et la force du dessin d'Inoue dans les images… C'est renversant.
 
Ce manga étant inspiré du roman "Miyamoto Musashi" d'Eiji Yoshikawa, il faudrait (encore une fois) que je prenne le temps de me plonger dans la lecture de l'oeuvre orignale pour en faire une véritable comparaison qualitative. Dans le manga en tout cas, la recherche spirituelle de Musashi est tout simplement captivante ; étant donné les éloges que j'ai pu entendre sur le roman, je pense que je ne serai pas déçu non plus.
 
Quant à l'édition proposée par Tonkam, elle est encore une fois d'une rare qualité. Au niveau des couvertures, elles sont quasi-identiques aux originales (mise à part la traduction du titre) et le papier glacé utilisé est d'une grande qualité. De même pour les pages du manga, la très bonne finition de cette édition est indéniable : les pages en couleurs sont bien présentes en début de volume, la traduction semble impeccable (mis à part les accents circonflexes qui sautent sur les noms) et le lexique explicatif en fin de volume est des plus appréciables. En effet, à la fin de chaque volume, vous retrouverez une petite encyclopédie des personnages présents dans cette oeuvre.
 
Je ne vois pas ça comme un point négatif, mais tout comme Gantz, cette oeuvre coûte cher et se lit très vite. J'espère vraiment que ce point ne vous freinera pas, ce manga magnifique et bouleversant est indispensable à votre collection. Même s'il n'est pas à mettre dans les mains des plus jeunes de part sa nature sanglante par moments, aucune controverse n'est possible sur ce titre, il plaira à tous les coups, c'est certain. Ce grand manga est à lire et relire sans retenue.
 
photos/mangas/fvagabond.4.jpgphotos/mangas/fvagabond.5.jpgphotos/mangas/fvagabond.6.jpg

 
Du même auteur
 
Comme je le disais dans le billet sur Real, son autre série phare est Slam Dunk et je me la procurerai dans un avenir proche. Real étant en passe de devenir une série magistrale, Inoue totalisera pas moins de 3 oeuvres incontournables en terme de manga. Merci Maître Inoue pour tout le bonheur que la lecture de vos oeuvres me procure !
 
photos/mangas/fvagabond.7.jpgphotos/mangas/fvagabond.8.jpgphotos/mangas/fvagabond.9.jpgphotos/mangas/fvagabond.10.jpgphotos/mangas/fvagabond.11.jpgphotos/mangas/fvagabond.12.jpgphotos/mangas/fvagabond.2.jpgphotos/mangas/fvagabond.14.jpgphotos/mangas/fvagabond.15.jpgphotos/mangas/fvagabond.16.jpgphotos/mangas/fvagabond.17.jpgphotos/mangas/fvagabond.18.jpg

Répondre à Damien Borel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *