The Expendables

Affiche du film
Titre : The Expendables
Réalisateur : Sylvester Stallone
Genre : Action
Acteurs : Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li
Durée : 1h45
Date sortie : 18/08/2010
Date séance : 30/08/2010 – 19:50

Appréciation : 73%
Visuel : 76%
Scénario : 56%
Bande son : 73%
Acteurs : 72%
Moyenne : 70.00%

A peine ressuscitée, la rubrique des critiques de ciné insipides commençait déjà à se faire oublier. Je ne pense pas pouvoir dépasser mon rythme actuel et je continue sur ma lancée depuis le début de cette année 2010 : je reste dans ma très faible moyenne d’un film toutes les trois semaines. L’avantage, c’est que je limite ces séances à des films que j’estime pas trop mauvais et que je vois donc beaucoup moins d’infâmes bouses (même si ça me manque un peu).

Concernant ‘The Expendables’, j’avoue m’être bien amusé et y avoir passé un excellent moment. Difficile de ne pas être impressionné devant le nombre imposant d’acteurs du genre. Quelques uns n’ont pas répondu présents, mais pour notre plus grand plaisir, la plus grande partie d’entre eux a répondu à l’appel de Sly. Le film ne fait clairement pas dans la finesse et ça tombe bien, ce n’était pas ce qui était attendu ; le contraire aurait d’ailleurs été étonnant étant donné le casting. Aussi bien visuellement que musicalement, le film frappe juste et nous en met plein la vue. Difficile de ne pas sourire de plaisir devant certaines scènes d’action particulièrement bien réalisées et amusantes.

The Expendables n’est pas pour autant exempt de défauts puisque certains points sont tout de même venus gâcher légèrement la fête. Comme à l’accoutumée, et je me répète vraiment, j’ai eu du mal à accrocher aux dialogues de la version française du film ; certaines phrases sont tout simplement ridicules et j’attends avec impatience de pouvoir le regarder en VO. Est-ce bien nécessaire de faire remarquer que les distributeurs français du film n’ont pas pu s’empêcher de retoucher le titre ? On notera également certaines longueurs en milieu de film, mais globalement, il n’y avait rien de bien gênant à ce niveau. Et puis non, la légèreté du scénario ne peut pas être reproché à ce film : c’est justement l’absence d’une histoire crédible qui rend ça aussi bon à regarder !

Vivement la suite.

J-22 avant la fin de mon abonnement Pathé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.