The Dark Knight Rises VO

Affiche du film
Titre : The Dark Knight Rises VO
Réalisateur : Christopher Nolan
Genre : Action, Drame
Acteurs : Christian Bale, Gary Oldman, Tom Hardy
Durée : 2h44
Date sortie : 25/07/2012
Date séance : 30/07/2012 – 20:00
Appréciation : 88%
Visuel : 90%
Scénario : 79%
Bande son : 90%
Acteurs : 86%
Moyenne : 86.60%

Synopsis

« Huit ans ont passé depuis que Batman a disparu dans la nuit, passant à cet instant du statut de héros à celui de fugitif. Prenant la responsabilité de la mort d’Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié pour le mieux, du moins l’espérait-il, autant que le Commissaire Gordon à ses côtés. Pendant un moment, le mensonge eut l’effet escompté, la criminalité de Gotham se pliant sous le poids de l’Unité anti-crime de Dent. Mais l’arrivée d’une féline et fourbe cambrioleuse au mystérieux dessein chamboule l’ordre établi. Bien plus dangereuse encore est l’apparition de Bane, terroriste masqué dont l’impitoyable projet pour Gotham pousse Bruce à sortir de l’exil qu’il s’est imposé. Mais bien qu’il reprenne cape et masque, Batman pourrait ne pas être un adversaire à la taille de Bane… »

Source : Wikipedia

Mon avis

Oui, ça peut avoir l’air de faire doublon avec la critique d’il y a une dizaine de jours mais ce n’est pas une première : je fais toujours un « billet » par séance de cinéma, c’est ma règle, je suis plein de tocs, c’est comme ça et puis c’est tout. Celle là sera forcément encore plus courte que l’originale [sic] puisque je n’ai pas grand chose à lui apporter de plus.

J’ai eu la chance de voir The Dark Knight Rises en version originale lors de cette deuxième séance (4€70 au cinéma Olbia Hyères). Pas vraiment de surprises à ce niveau, je préfère 100 fois la version originale, ne serait-ce que pour le jeu de Tom Hardy dans la voix de Bane. Et sans étonnement non plus, j’ai pris un plaisir encore plus monstrueux que lors de la première projection (et ce même s’il n’y a, malheureusement, vraiment rien à faire pour le jeu de Marion Cotillard…). A noter tout de même une chose que je n’avais pas remarquée lors de ma première séance : le temps dans les 20 dernières minutes s’écoule de façon assez fluctuante. En effet, quand 10 minutes de film s’écoulent et que le compteur de la bombe ne bouge que d’une minute, il y a comme un soucis ; de la même manière, le problème s’inverse sur la fin du décompte. Rien de très grave cependant, le but étant clairement de renforcer encore un peu plus la tension sur la fin.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *