Pirates des Caraïbes 4

Affiche du film
Titre : Pirates des Caraïbes 4
Réalisateur : Rob Marshall
Genre : Aventure, Comédie
Acteurs : Johnny Depp, Penélope Cruz, Geoffrey Rush
Durée : 2h20
Date sortie : 18/05/2011
Date séance : 10/06/2011 – 21:15

Appréciation : 72%
Visuel : 92%
Scénario : 69%
Bande son : 73%
Acteurs : 69%
Moyenne : 75.00%

Ayant fortement apprécié les précédents épisodes de cette saga, je me devais de remettre les pieds au cinéma pour aller voir Pirates des Caraïbes : La fontaine de Jouvence, et ce, malgré cette période très chargée pour moi. Nous nous sommes donc rendus vendredi dernier, ma geekette et moi au cinéma Olbia à Hyères (incomparable avec l’expérience médiocre proposée par les cinémas Pathé) pour aller le voir en 2D (à l’heure actuelle, il faut savoir attendre lorsqu’on ne veut pas voir de 3D au cinéma).

Je ne vais pas déroger à ma règle et ma critique ne sera qu’un avis rapide sur le film. Etonnamment, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le film, il y avait quelques points qui clochaient : un Jack qui paraissait un peu trop propre (et même trop blond), des voix françaises trop… françaises et une histoire qui a mis un certain temps à se mettre en place. Je ne sais pas si c’est dû aux 4 ans qui ont séparé cet opus du précédent, mais j’ai mis un certain temps à me laisser emporter par l’histoire.

Par contre, une fois que la magie avait opéré, c’était fini, j’ai été aspiré par l’aventure et (malgré un mal de bide à me rouler par terre) j’ai passé un excellent moment. Les musiques de Hans Zimmer sont toujours aussi bonnes, la réalisation est réussie également et les décors sont tout simplement fabuleux. Notons également que Jack semble (un peu) moins dingue que dans les derniers épisodes et ce n’est franchement pas plus mal. Les nouveaux personnages sont plutôt réussis également même si j’ai eu beaucoup de mal à apprécier le « pasteur » dont le jeu d’acteur sonnait on ne peut plus faux (oui, encore pire que celui d’Orlando Bloom).

Bref, j’ai tout de même passé un bon moment et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Vivement la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *