Kick-Ass

Affiche du film
Titre : Kick-Ass
Réalisateur : Matthew Vaughn
Genre : Action, Drame
Acteurs : Aaron Johnson, Nicolas Cage, Chloe Moretz
Durée : 1h57
Date sortie : 21/04/2010
Date séance : 24/04/2010 – 19:15

Appréciation : 69%
Visuel : 60%
Scénario : 66%
Bande son : 84%
Acteurs : 68%
Moyenne : 69.40%

Voilà 8 jours que je n’avais rien posté et ça commençait à vraiment sentir le mort par ici ! Je ne sais pas comment je vais pouvoir rattraper tout ce retard au niveau publication mais je vais m’y atteler.

J’étais donc allé voir Kick-Ass il y a une vingtaine de jours et pour une fois, j’ai vraiment apprécié le film. Serait-ce enfin un bon choix en cette année 2010 assez calamiteuse ?

Nous avions été bombardés de bande-annonces en VO de Kick-Ass lors de la récente convention Japan Expo Sud 2010 et malgré l’aspect répétitif de la chose (j’ai dû la voir entre 10 et 15 fois sur les trois jours), je trouvais le film attirant. Je craignais une seule chose : la version française. Heureusement, pour une fois, ils ne s’en sont pas trop mal sortis ; les différentes voix étaient tout de même nettement plus intéressantes en VO, mais passons…

Chose exceptionnelle, j’ai trouvé Nicolas Cage assez bon (malgré un problème capillaire situé au niveau de la moustache cette fois-ci) ; en tout cas, il était bien dans son rôle de Big-Daddy et ça fait plutôt plaisir à voir.

Ce qui est assez étonnant avec ce film, c’est le mélange des genre. En effet, je me suis retrouvé devant un mixte de film habituel de super-héros, avec une comédie sexy pour adolescents et un film d’action un peu trash. Le film alterne avec brio entre des phases très sérieuses et des phases comiques. Bref, le mélange est réussi, le résultat est convainquant et j’ai passé un bon moment devant Hit-Girl Kick-Ass. Difficile en effet de passer à côté du personnage de Hit-Girl qui, du haut de ses 11 ans, passe son temps à découper et dézinguer (ça me rappelle un truc ce « verbe », tiens…) du vilain tout au long du film.

Comme souvent dans ce genre de films, la bande originale est très bien sélectionnée mais rien que pour la musique de John Murphy (thème de 28 Days Later et 28 Weeks Later) dans la scène où Big Daddy fait un carnage dans l’entrepôt, le film mérite une note élevée au niveau de la bande son.

La suite étant déjà confirmée, j’espère que le résultat sera aussi sympathique et rafraîchissant que ce premier opus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.