Inglorious Basterds

Affiche du film
Titre : Inglorious Basterds
Réalisateur : Quentin Tarantino
Genre : Guerre
Acteurs : Brad Pitt, Mélanie Laurent, Christoph Waltz
Durée : 2h33
Date sortie : 19/08/2009
Date séance : 22/08/2009 – 10:45

Appréciation : 83%
Visuel : 77%
Scénario : 79%
Bande son : 76%
Acteurs : 82%
Moyenne : 79.40%

Je n’ai pas été sérieux au mois de juillet et je ne suis allé voir que 3 films au cinéma ; malheureusement, on s’approche de la fin du mois d’août et je n’en suis qu’à 2 films. Mais bon sang, pourquoi est-ce que ça serait malheureux ?! Ma moyenne de film est extrêmement basse et je ne m’en porte pas plus mal. On remarquera que la moyenne des notes est même meilleure que les années précédentes : soit ce manque de temps pour aller voir des films m’oblige à les sélectionner un minimum, soit je deviens vraiment bon public. Il y a sûrement un peu des deux…

A côté de ça, vous l’avez peut-être remarqué, la longueur de mes critiques se rallonge un peu. Malheureusement pour vous, je me contente de parler de ma vie dans ces quelques lignes et la qualité ne s’élève pas vraiment. Pour parler un peu de cette séance, je me sens obligé d’évoquer l’ambiance fabuleuse et les sensations toujours plus fortes qu’on peut ressentir dans ce cinéma Pathé : les sièges sont de plus en plus sales, la chaleur estivale a tendance à les laisser légèrement humides, les pieds nus sur les dossiers des sièges se multiplient et les odeurs sont de pire en pire… En somme, ce n’est que du bonheur, il n’y a rien de plus agréable : pourquoi regarder un film bien tranquillement chez soit avachi dans son canapé en cuir hyperconfortable alors qu’on peut le faire mal assis au milieu d’inconnus qui sont sales, qui sentent mauvais et qui sont souvent désagréables ? Oui, je sais, je m’améliore de jour en jour en tant qu’être humain.

Si je mets de côté cette ambiance qui m’indispose de plus en plus, je dois dire que le film en lui-même était très réussi. Ce n’était que du bonheur et que j’y ai vraiment pris un pied monstre. Les acteurs sont vraiment à leur place ; même si la version française m’a laissé un peu dubitatif. Bah quoi ? Elle n’est pas bien ma critique ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.