Drive

Affiche du film
Titre : Drive
Réalisateur : Nicolas Winding Refn
Genre : Action, Thriller
Acteurs : Ryan Gosling, Carey Mulligan, Bryan Cranston
Durée : 1h40
Date sortie : 26/02/2012
Date séance : 08/02/2012 – 21:00

Appréciation : 90%
Visuel : 92%
Scénario : 82%
Bande son : 90%
Acteurs : 88%
Moyenne : 88.40%

Synopsis

« À Los Angeles, un jeune mécanicien taciturne effectue à l’occasion des cascades pour le cinéma et des convoyages pour la pègre. Venant d’emménager, il fait la connaissance de sa voisine Irene, dont le mari est en prison, et de son petit garçon Benicio. Son patron Shannon voudrait le voir courir des courses, et pour cela, demande l’apport financier du mafieux Bernie Rose. »

Source : Wikipedia

Mon avis

Nous avions le choix : aller voir l’adaptation de La Menace Fantôme en 3D ou louer Drive en VOD bien tranquillement chez nous. Le choix fut facile tellement mon envie d’aller voir le premier épisode de Star Wars en 3D était proche du néant. Je précise ce point puisque, c’est une première, mais les « fiches de séances » ne seront plus réservées à des séances de cinéma (oui, vous avez remarqué que je n’y mets plus trop les pieds ces derniers temps) et j’inaugure donc cette année 2012 avec un film loué (4€99 en 720p sur Apple TV).

Et quel film. L’image est tout simplement magnifique et elle est couplée à des musiques enivrantes directement sorties des années 80.

Certains reprocheront à ce film les trop longues scènes où il ne semble pas se passer grand chose mais c’est justement sa force. Tous ces plans sont à couper le souffle et renforcent l’intensité des émotions ressenties. Il y a quelque chose de prenant dans ce film et il ne faut pas plus d’une minute pour être transporté dans cet univers froid et violent. Quant à la violence, c’est également une des forces de Drive, mais elle est crue et sans artifice : les scènes ne durent pas et sont même parfois tout simplement suggérées ou montrées sur des plans inhabituels.

Je me suis réellement pris une belle claque et je n’avais qu’une envie suite à ce visionnage : acheter la bande originale et le Blu-Ray. C’est chose faite pour la musique (album complet à moins de 5€ sur iTunes) mais par contre, je n’ai finalement pas franchi le pas pour le Blu-Ray pour une simple raison : c’est un coffret métallique. Et moi, je n’aime pas les coffrets métalliques puisque l’alignement de mes films en Blu-Ray ne serait plus parfait. Grrr.

Quoi qu’il en soit, je ne connaissais pas le réalisateur, Nicolas Winding Refn, mais je vais m’intéresser de plus près à ses réalisations.

Bande annonce

Répondre à Manu Serve Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *