David et Madame Hansen

Affiche du film
Titre : David et Madame Hansen
Réalisateur : Alexandre Astier
Genre : Drame, Comédie
Acteurs : Isabelle Adjani, Alexandre Astier, Julie-Anne Roth
Durée : 1h29
Date sortie : 29/08/2012
Date séance : 06/09/2012 – 20:00
Appréciation : 65%
Visuel : 60%
Scénario : 54%
Bande son : 65%
Acteurs : 60%
Moyenne : 60.80%

Synopsis

« David est ergothérapeute, récemment arrivé dans une clinique pour riches patients, dans le canton de Vaud, en Suisse. Un matin, on lui confie une riche patiente, Madame Hansen-Bergmann (Isabelle Adjani), souffrant d’amnésies passagères et d’une canitie post-traumatique, avec pour mission de l’emmener dans le village voisin pour acheter une nouvelle paire de chaussures. Contre son gré, il se lance avec elle dans une course-poursuite haletante au cours de laquelle il découvre la vie passée de sa patiente et les origines du mal dont elle souffre. »

Source : Wikipedia

Mon avis

Oui, après une certaine période d’inactivité sur ce site, je fais un « article » (notez la présence des guillemets…) sur un film que j’ai vu il y a presque un mois. Et c’est mon droit.

Je partais du mauvais pied avec ce film : mon cinéma de quartier ne le diffusant pas, j’ai dû me faire violence pour prendre ma voiture pour aller à une vingtaine de kilomètres, me garer dans un parking payant et raquer pour une place hors de prix. Pour couronner le tout, j’ai même entendu une critique acerbe de David et Madame Hansen sur france info pendant le trajet. Mais ces évènements étaient loin d’entamer mon envie d’aller découvrir sur grand écran le premier long métrage d’Alexandre Astier. Ah, et j’oubliais, je me suis retrouvé au premier rang dans la salle, j’adore.

Et sinon, je vais tout de même essayer de dire quelques mots sur le film. Malgré les conditions de visionnage de ce long métrage, j’ai finalement été agréablement surpris par quelques belles images et une histoire réellement atypique. On sent bien la pate d’Alexandre Astier tout au long du film et même si je me suis demandé à plusieurs moments quel était le but de tout ça, je ne cache pas avoir passé un bon moment malgré tout. Mon principal regret vient de la deuxième tête d’affiche du film, Isabelle Adjani : je ne reproche pas grand chose à son interprétation mais je pense que l’histoire aurait sonné bien plus juste avec un rôle masculin comme c’était initialement prévu d’après ce que j’ai compris…

Bande annonce

Répondre à neojedi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *